Aller au contenu principal

MADE IN HAND TV

NEWS

MONTPELLIER SANS FORCER
26 septembre 2020
26 septembre 2020

Comme Nîmes la veille, Montpellier a bien géré son premier match de Lidl Starligue en maîtrisant Chartres (31-25) samedi soir.

Ambitieux, et même revanchard après une quatrième place décevante la saison passée, Montpellier n'a pas loupé son entrée en Lidl Starligue. Devant une partie de ses supporters - 1 400 étaient autorisés à entrer dans Bougnol ce samedi mais ce sera moitié moins lors de la réception de Skjern en coupe d'Europe dans trois jours -, les Héraultais ont assez tranquillement contrôlé une équipe de Chartres qui pourra regretter sa mauvaise entame de match. "On n'a pas pas mis l'intensité nécessaire au début", reconnaissait le capitaine Zacharia N'Diaye devant les caméras de beIN Sports. Effectivement, on n'a vu que du bleu foncé dans les premières minutes. Et surtout Hugo Descat, l'ailier du MHB, auteur de trois des six premiers buts de son équipe  (6-1, 6ème). Mis en confiance par ce bon départ, les Montpelliérains déroulaient leur handball et, sans avoir à forcer leur talent, parvenaient à la pause avec un +6 qui illustrait bien leur domination (16-10, MT).

Les partenaires de Valentin Porte allaient gérER la seconde période. Même si le retour des Chartrains à trois longueurs après un but de l'Espagnol Marc Canellas (22-19, 43ème) était de nature à agacer Patrice Canayer, lequel demande à son équipe plus de régularité cette saison, Montpellier se redonnait de l'air grâce notamment à sa jeune recrue suédoise, Lucas Pellas, très détendu au moment de réaliser un splendide chabala sur un jet de sept mètres (25-20, 50ème). "On était très bien aujourd'hui. L'état d'esprit de l'équipe est bon, savourait Diego Simonet dans le camp des vainqueurs. Il y a encore quelques réglages à faire mais c'était plutôt top." Vainqueur sans forcer (31-25), le MHB va désormais très vite se plonger dans  son deuxième round européen face à Skjern, avec un but à remonter mardi sous peine de se faire éliminer avant même la phase de poules de la nouvelle Ligue européenne. "J'imagine pas Montpellier sans l'Europe", lâchait l'Argentin avant de quitter le terrain. 

Dans la deuxième rencontre de la soirée, Toulouse, lui aussi engagé dans le deuxième tour de la Ligue européenne, a réussi le coup parfait à Chambéry (24-28). Déterminés à confirmer leur cinquième place du dernier exercice, les hommes de Philippe Gardent, bien aidés par un excellent Jef Lettens (16 arrêts), ont envoyé un message à leurs rivaux pour les places européennes dès leur première sortie. Les Chambériens, qui voulaient profiter de ce premier match pour se positionner dans la première moitié du tableau, ont pour leur part raté leur entrée. Ils ont six jours pour se remettre la tête à l'endroit avant de rendre visite à Tremblay, lui aussi battu en ouverture. 

JOURNEE 1
Istres - Tremblay 29-24
Cesson-Rennes - Saint-Raphaël 27-27
Nîmes - Limoges 31-23
Montpellier - Chartres 31-25
Chambéry - Toulouse 24-28
Nantes - Ivry dim 17h
Paris - Aix dim 17h
Créteil - Dunkerque reporté 

Par Régis Aumont