Aller au contenu principal

MADE IN HAND TV

NEWS

PARIS A TRANSPIRÉ
27 septembre 2020
27 septembre 2020

Le PSG a eu besoin d'un grand Nikola Karabatic (8 buts) pour se défaire d'Aix (34-31) en clôture de la première journée de Lidl Starligue. Nantes a connu moins de difficultés contre Ivry (30-24).

Rien n'a été facile pour le Paris Saint-Germain, dimanche, lors de son premier match officiel de la saison en Lidl Starligue. De retour à Coubertin quatre jours après s'être pris les pieds dans le tapis face à Flensburg en Ligue des champions, les Parisiens ont souffert de mille maux pour se débarrasser d'une équipe d'Aix-en-Provence très vaillante malgré une préparation très compliquée. Au final, les champions de France ont assuré l'essentiel, une victoire 34-31 qui leur permet de suivre Montpellier, Nîmes ou encore Nantes, vainqueur dans le même temps d'Ivry à la H Arena (30-24). Mais, et on s'y attendait un peu après les grandes manoeuvres de l'intersaison, le PSG va avoir besoin de temps avant de tourner à plein régime.

En difficulté comme son nouveau binôme Yann Genty (6 arrêts), Vincent Gérard (3 arrêts), reconnaissait devant les caméras de beIN Sports les difficultés rencontrés par l'ensemble de la capitale. "Tout est un peu compliqué en ce moment, soufflait le gardien international. Il n'y a pas grand-chose à retirer de ce match. On a quand su rester devant même quand on a subi. L'état d'esprit a été très bon. On peut être satisfait au moins de ça, c'est une base solide sur laquelle construire." Paris n'a en effet pas tremblé quand le PAUC, accrocheur et capable de belles envolées, à l'image de Matthieu Ong (8/12), est revenu à sa hauteur à l'entame du money-time (28-28, 52ème).  Mais Nikola Karabatic, indispensable dimanche (8 buts), a permis aux siens de refaire un petit break salvateur pour se remettre la tête à l'endroit (30-28, 54ème).  Les champions de France n'ont pas laissé de plumes contre une formation provençale qui, assurément, posera des problèmes à de nombreuses équipes cette saison.

Dauphin du PSG lors du dernier exercice, Nantes a donc également empoché deux points ce week-end. Sans faire un grand match, les hommes d'Alberto Entrerrios ont montré devant Ivry qu'ils avaient bien digéré leur exploit de la semaine réalisé à Kiel. Rok Ovnicek (7 buts) a profité de la nouvelle absence d'Aymeric Minne pour montrer tout son savoir-faire dans une partie que les Nantais ont dominé une fois le premier quart d'heure passé. La semaine aura été belle pour les Violets, en déplacement à Chartres le week-end prochain mais qui auront entre temps accueilli Barcelone jeudi sur la scène européenne.
 

JOURNÉE 1
Istres - Tremblay 29-24
Cesson-Rennes - Saint-Raphaël 27-27
Nîmes - Limoges 31-23
Montpellier - Chartres 31-25
Chambéry - Toulouse 24-28
Nantes - Ivry  30-24
Paris - Aix 34-31
Créteil - Dunkerque reporté 

Par Régis Aumont