Aller au contenu principal

MADE IN HAND TV

NEWS

PRANDI : ''JE SUIS VENU POUR GRANDIR ET GAGNER DES TITRES''
5 août 2020
5 août 2020

Le néo-parisien, qui n'a pas super bien vécu le confinement, revit depuis le début de la préparation. Avec la volonté de poursuivre son apprentissage du plus haut niveau et l'ambition d'aider le PSG à remporter beaucoup d'autres trophées.

Depuis quand êtes-vous à Paris ?
Je suis arrivé le 17 juin. J'avais vu avec les dirigeants pour pouvoir avoir un appartement début juillet. Je n'avais pas envie de faire les choses dans la précipitation. J'ai pu nouer des premiers contacts avec les joueurs de l'équipe de la saison passée qui eux se sont entretenus en juin. J'ai ensuite pris trois semaines de vacances en juillet et je suis revenu quelques jours avant le début de la préparation.

Justement, vous avez repris le 27 juillet uniquement entre nouveaux joueurs. Comment cela s'est-il passé ?
Très bien. On a eu une semaine pour se remettre un peu en forme et ne pas avoir trop de retard sur les anciens qui avaient bien bossé pendant le mois de juin. On a bien travaillé, dans une bonne ambiance. On était avec Dylan (Nahi) qui a fait la semaine avec nous.

''Le poste de demi-centre m'intéresse''

Après plus de quatre mois et demi sans entraînement, cela n'a-t-il pas été trop difficile de s'y remettre ?
Si. Surtout qu'en cinq mois j'ai pris du poids. Environ 5-6 kilos. J'ai une alimentation bien au-dessus de la moyenne. Je mange beaucoup, donc si je ne fais pas de sport je peux vite prendre. Quand je suis arrivé au club ils m'ont regardé et me disaient « ah ouais » (rires). Mais j'ai 22 ans, je sais que je vais perdre très vite. En trois semaines de préparation ce sera réglé. A moi de tout faire pour vite retrouver la forme.

Qu'êtes-vous venu chercher au PSG ?
Déjà continuer mon apprentissage. Même si j'ai prouvé des choses à Nîmes, je reste un jeune joueur. Je suis aussi venu pour grandir et pour gagner des titres. Je suis un compétiteur. J'ai envie qu'on aille le plus loin possible dans toutes les compétitions. On va travailler dur pour arriver à nos fins.

Que devez-vous encore apprendre ?
Beaucoup de choses. J'aimerais notamment progresser comme demi-centre, c'est un poste qui m'intéresse. Il permet d'avoir une autre vision du jeu. On en avait discuté avec Raul (Gonzalez) avant que je signe. C'était son souhait de me voir évoluer vers ce poste. Et ça collait avec mes ambitions. J'ai envie d'être plus polyvalent.

''La Ligue des champions c'est le summum''

Que représente pour vous la Ligue des champions que vous découvrirez dans quelques semaines ?
C'est le summum. Affronter les meilleures équipes d'Europe, se confronter à des joueurs de très haut niveau, découvrir de nouvelles salles... C'est super pour prendre de l'expérience. J'adorerais la gagner, faire partie des premiers à la remporter avec Paris.

Vous pourriez y parvenir en deux matchs à la fin du mois de décembre...
Oui. Ce seront des matchs hyper importants. Je serais très heureux si on y arrive. Mais je ne pourrais pas m'empêcher de penser que j'ai volé le trophée à quelqu'un. Pour arriver au Final4 il faut déjà gagner des grands matchs lors de la phase de poules. Et moi, comme les recrues, je n'étais pas là. J'aurais le sentiment de ne pas avoir pu apporter ma pierre à l'édifice. Après, bien sûr, disputer un Final4 de Ligue des champions ça ne se refuse pas. L'EHF a décidé que ce serait comme ça, avec les nouveaux effectifs, on ne peut que s'y plier.

La saison doit débuter dans un mois et demi. Vous avez hâte ?
Clairement. Le confinement n'a pas été simple. Avec pas ou peu d'activités physiques. En tout cas pas de handball. C'était assez chiant en fait. Mais là on va commencer à toucher le ballon jeudi. Je suis trop impatient. Comme un gosse. J'ai trop envie de retrouver ce plaisir-là. De faire des petits jeux, des confrontations à l'entraînement. Et puis quand viendront les matchs officiels, ce sera fort. Je ressentirai beaucoup d'émotions.

Propos recueillis par Régis Aumont