Aller au contenu principal

PARIS, LA BONNE HABITUDE

MADE IN HAND TV

NEWS

PARIS, LA BONNE HABITUDE
8 avril 2021
8 avril 2021

Une nouvelle fois supérieurs aux Slovènes de Celje jeudi soir à Coubertin (31-23), les Parisiens disputeront les quarts de finale de la Ligue des champions pour la huitième fois de suite. 

C'est une petite habitude qui dure et que les Parisiens n'ont pas envie d'abandonner. Depuis 2014, les joueurs de la capitale ont toujours réussi à se qualifier pour les quarts de finale de la Ligue des champions. Ils l'ont fait pour la huitième fois jeudi en s'imposant devant Celje à Coubertin (31-23), une semaine après avoir survolé la première manche en Slovénie (24-37). Une immense performance qu'il ne faudrait pas banaliser même si les attentes sont toujours très élevées autour du PSG, bâti avec des moyens hors-normes pour aller au bout d'une compétition qui s'est jusque-là toujours refusée à lui. Après un début de campagne compliqué, les partenaires de Luka Karabatic n'ont eu de cesse de monter en puissance, parvenant à remonter à la deuxième place de leur poule pour s'offrir un huitième de finale très abordable contre une équipe slovène pas taillée pour inquiéter les solides leaders de Lidl Starligue.

Après la démonstration du match aller, un +13 qui avait mis fin au suspense, les Parisiens, sans Mikkel Hansen, n'ont pas forcé leur talent. Ils se sont de suite installés aux commandes de la rencontre (7-3, 13ème) puis ont géré tranquillement leur affaire. Si à la pause l'écart n'était que de deux buts (14-12, MT), les Rouge et Bleu ont remis un peu plus d'intensité au retour des vestiaires et les Slovènes n'ont pas pu suivre le rythme (25-17, 47ème). Raul Gonzalez a pu allègrement faire tourner son effectif, la tête déjà à Dunkerque où Paris tentera de conserver son invincibilité en championnat dimanche après-midi. 

En quarts de finale, la marche sera beaucoup plus haute puisque Paris va retrouver Kiel et Sander Sagosen sur sa route. Un duel alléchant aux saveurs de Final4, là où les deux équipes n'avaient fait que se croiser en décembre à Cologne avec des destins contraires : une élimination en demi-finale pour les Parisiens, finalement troisièmes, et un titre un peu inattendu, le quatrième du club dans l'épreuve, pour les Zèbres. Le rendez-vous est programmé dans un mois, le 12 ou le 13 mai pour le premier match à la Sparkassen-Arena où le PSG tentera de faire aussi bien que Nantes, l'autre club français invité dans le grand huit, qui s'y était imposé avec la manière (27-35) au tout début de l'automne.

HUITIÈMES DE FINALE
Barcelone (ESP) - Elverum 39-19 (37-25)* 
Flensburg (ALL) - Zagreb (CRO) Forfait du club croate en raison de cas de Covid
Kiel (ALL) - Szeged (HON) 33-28 (33-28)
Aalborg (DAN) - Porto (POR) 27-24 (29-32)
Kielce (POL) - Nantes (FRA) 31-34 (25-24)
Veszprem (HON) - Vardar (MCD) 39-30 (41-27)
Meshkov (BLR) - Zaporozhye (UKR) 30-23 (30-32)
Paris (FRA) - Celje (SLO) 31-23 (37-24)

* les deux rencontres ont eu lieu à Barcelone

Régis Aumont