Aller au contenu principal

À DEUX, C'EST MIEUX

MADE IN HAND TV

NEWS

À DEUX, C'EST MIEUX
9 avril 2021
9 avril 2021

Qualifiés pour les quarts de finale, Parisiens et Nantais touchent du doigt le Final4 de la Ligue des champions. Mais il faudra se débarrasser de Kiel et de Veszprem dans un mois.

Crise sanitaire oblige, la phase finale de la Ligue des champions avait largement été tronquée la saison passée. Si Paris, au bénéficie de son classement à l'issue de la phase de poules, avait pu poursuivre son aventure directement au Final4 après avoir sauté les cases huitièmes et quarts de finale, Montpellier avait lui été éliminé sans jouer, comme neuf autres clubs. Le Covid rôde toujours un an après, mais la compétition a pu se poursuivre à peu près normalement, et les clubs de Lidl Starligue ont tiré leur épingle du jeu. Après les qualifications de Paris et de Nantes, le handball français sera, avec son homologue allemand, le mieux représenté en quarts de finale. De quoi rêver à un nouveau Final4 coloré bleu-blanc-rouge les 12 et 13 juin prochains, trois ans après l'historique triplé de Cologne et le deuxième sacre européen de Montpellier, seule équipe française à avoir décroché le Graal.

Retrouver le PSG et le HBC Nantes en quarts de finale n'a toutefois pas la même signification. L'armada parisienne, bien trop supérieure aux Slovènes de Celje, battue de 21 buts sur les deux rencontres (31-23, 24-37), est cette année encore programmée pour accéder au dernier carré, déjà atteint à quatre reprises par le passé (2016, 2017, 2018, 2020). La troupe d'Alberto Entrerrios avait l'objectif de sortir de son groupe* le mieux classé possible pour essayer de jouer les trouble-fêtes par la suite. Les Nantais ont joué leur rôle de poil à gratter à merveille puisque ce sont les seuls, en éliminant Kielce, à avoir déjoué les pronostics en huitièmes de finale. Encore plus fort, ils l'ont fait après s'être incliné à domicile à l'aller (24-25). Leur victoire en Pologne mercredi soir (31-34) est à ranger parmi les plus beaux exploits d'un club qui, faut-il le rappeler, n'a découvert la Ligue des champions qu'en 2016.

Des retrouvailles des deux côtés

Pour Paris comme pour Nantes, la route va encore s'élever le mois prochain. Kiel pour les Parisiens, Veszprem pour les Nantais, le niveau va clairement monter d'un cran. ''Kiel est le champion d’Europe en titre. Ce sera donc une grosse confrontation, prévient Luka Karabatic sur le site officiel du club de la capitale. Mais il faut passer par ce genre de rencontre si on veut aller au Final4. Avant, d’autres gros matches nous attendent en Lidl StarLigue. Mais évidemment, on attend ce quart avec impatience.'' Intouchables en championnat, les champions de France n'ont cessé de monter en puissance sur la scène européenne depuis le début de la saison. ''Ce sera une double confrontation intéressante, estime Vincent Gérard qui, comme ses équipiers, retrouveront Sander Sagosen sur leur route. Nous serons très heureux de le retrouver et je pense que lui aussi le sera de revenir à Paris.''

Pour les Nantais aussi il s'agira de retrouvailles, mais avec toute l'équipe de Veszprem. Les deux clubs s'étaient affrontés en septembre lors de l'ouverture de l'épreuve et le ''H'' s'était incliné à domicile (24-28). La deuxième manche, début mars, avait finalement été annulée quand le test d'un arbitre s'état révélé positif à quelques minutes du coup d'envoi. Les partenaires de Rock Feliho retourneront donc en Hongrie, mais devront déjà réussir à contenir Kentin Mahé et ses hommes pour rester en position de réussir un nouvel exploit au match retour. Qualifiés pour les quarts de finale pour la troisième fois de leur histoire, les Violets, vainqueurs de Skjern en 2018 mais éliminés par Barcelone en 2019, espèrent présenter un bilan positif à l'issue de leur future confrontation. D'ici-là, Paris et Nantes vont se replonger dans les affaires domestiques avec un calendrier plutôt chargé.

* du fait des nombreux reports le règlement a été modifié en cours d'épreuve et toutes les équipes ont disputé les huitièmes de finale.

LES QUARTS DE FINALE (12-13 mai, 19-20 mai)
Meshkov Brest (BLR) - Barcelone (ESP)
Kiel (ALL) - PSG (FRA)
Nantes (FRA) - Veszprem (HON)
Aalborg (DAN) - Flensburg (ALL)

Régis Aumont