Aller au contenu principal

AIX SE REDRESSE À NÎMES

MADE IN HAND TV

NEWS

AIX SE REDRESSE À NÎMES
9 avril 2021
9 avril 2021

Les Aixois ont retrouvé la victoire vendredi soir à Nîmes (25-26) en faisant preuve d'une grosse force mentale pour renverser un match de Lidl Starligue bien mal engagé. 

Deux mois que les Aixois n'avaient plus connu le bonheur de la victoire. Depuis le 11 février, et un succès devant Cesson-Rennes, les Provençaux accumulaient les déboires. Sur le terrain d'abord, avec un match nul et trois défaites, mais aussi en dehors avec de nouvelles mésaventures liées au Covid et de nouvelles rencontres reportées. Il est peu de dire que les joueurs de Thierry Anti faisaient profil bas vendredi soir au moment de défier Nîmes au Parnasse, avec comme enjeu la quatrième place de Lidl Starligue et un ascendant psychologique à prendre sur son adversaire dans la course à l'Europe.

Longtemps, les Nîmois, tenus par un grand Rémi Desbonnet (15 arrêts au total), ont cru pouvoir enfoncer le PAUC, plutôt efficace en défense mais beaucoup trop prévisible en attaque (9-5, 18ème). Mais les Provençaux, qui ont perdu cette semaine Baptiste Bonnefond (scaphoïde) jusqu'à la fin de la saison, n'ont jamais cessé de se battre. Même quand l'USAM possédait encore trois buts d'avance à un quart d'heure de la fin de la partie (21-18, 45ème). Il leur fallait sans doute trouver un sauveur pour renverser la vapeur, et Matthieu Ong fut celui-là. L'ailier gauche a alors trouvé les filets trois fois de suite - il a terminé sur un exceptionnel 11/12 au tir - avant d'être relayé par l'autre héros d'Aix, l'Espagnol Imanol Garciandia, dont les interceptions en fin de match ont fait basculer la rencontre. 

"Ça fait chier parce qu'on avait clairement coché ce match" (Rémi Desbonnet)

Les visiteurs ont pris les commandes (22-24, 54ème) pour ne plus les lâcher bien que les Nîmois ont eu le ballon de l'égalisation entre les mains. Mais l'ultime jet franc de Jean-Jacques Acquevillo ne trouvait pas sa cible, plutôt la tête du courageux Nicolas Claire (25-26). "On est vraiment contents parce que personne ne nous attendait sur celle-là, savourait d'ailleurs le meneur de jeu international sur beIN Sports après avoir retrouvé ses esprits. Je suis fier du groupe. Ces défaites nous ont au moins appris quelque chose." Dans le camp d'en face, la défaite sera sans doute dure à digérer. "Ça fait chier parce qu'on avait clairement coché ce match, pestait Rémi Desbonnet. Ce soir on est puni, encore une fois j'ai envie de dire. Mais il faut garder la tête haute, il peut encore se passer plein de choses."

L'USAM, qui avait l'occasion de ravir la quatrième place à Aix, se retrouve désormais à trois longueurs des Provençaux, avec un match de plus. Une déception qu'ils tenteront d'effacer dès mardi prochain lors de la venue du HBC Nantes, une équipe gonflée à bloc après son exploit européen réussi à Kielce en Ligue des champions.

JOURNÉE 22
Nîmes - Aix 25-26
Toulouse - Nantes sam 17h15
Cesson-Rennes - Chartres sam 18h
Montpellier - Istres sam 18h
Chambéry - Créteil sam 20h 
Dunkerque - Paris dim 17h
Saint-Raphaël - Tremblay le 19/05
Ivry - Limoges reporté

Régis Aumont