Aller au contenu principal

MADE IN HAND TV

En Bref

Krumbholz "déçu et soulagé"

Made in Hand, Handball, Equipe de France, Olivier Krumbholz, JO 2020, Tokyo, Report, CIO, Coronavirus

A la tête d'une équipe de France depuis longtemps déjà qualifiée pour l'échéance olympique, Olivier Krumbholz est tiraillé par les sentiments après la décision du CIO de reporter les JO 2020 d'une année du fait de la pandémie du Covid-19. "Je suis à la fois déçu car je souhaitais que les JO se disputent dans les conditions prévues, et à la fois soulagé car les JO sont une fête, et si la fête ne peut avoir lieu, les JO n’ont pas de sens", explique le sélectionneur dans des propos relayés sur le site de la Fédération Française de Handball. Désormais, il espère que la crise sanitaire mondiale sera au plus vite jugulée et qu'il pourra retrouver ses filles dès que possible pour se remettre au travail. "Un arrêt aussi long, dans une saison, est de nature à m’inquiéter, confie le Lorrain. C’est donc très important de mettre en place quelque chose en juin, notamment après un échec (celui du Mondial 2019, ndlr) car les mois qui suivent doivent être très riches en termes de travail. Nous sommes toujours dans l’optique de préparer les Jeux de Tokyo et on évitera de se projeter sur Paris 2024. Il ne faut pas faire d’amalgame entre ces deux événements. Il y aura encore trois années de travail et on n’effectuera pas de choix qui auraient déjà un sens pour 2024." Les joueuses plus anciennes, qui songeaient à mettre un terme à leur carrière internationale l'été prochain, restent donc pour Olivier Krumbholz des candidates crédibles pour Tokyo...2021. Par R.A.