Aller au contenu principal

LA DECIMA DU BARÇA

MADE IN HAND TV

NEWS

LA DECIMA DU BARÇA
13 juin 2021
13 juin 2021

Victorieux d'Aalborg dimanche en finale (36-23), les Barcelonais de Mem, Fabregas, N'Guessan et Sorhaindo ont remporté à Cologne la Ligue des champions pour la dixième fois.

Ils étaient tout simplement trop forts. A l'issue d'une campagne européenne parfaite - 20 victoires en 20 matchs (du jamais vu) -, les Barcelonais ont remporté la Ligue des champions dimanche à Cologne. Comme à chaque fois qu'ils déboulent au Final4, les Catalans faisaient office de grands favoris ce week-end et ils ont cette fois réussi à tenir leur rang, eux qui depuis leur dernière victoire, en 2015, restaient sur trois échecs, avec une quatrième place en 2017, une troisième en 2019 et une deuxième en décembre dernier. Là, moins de vingt-quatre heures après avoir mis fin aux espoirs des Nantais, les hommes de Xavier Pascual, sur le départ, n'ont laissé aucune chance à Aalborg en finale (36-23). Le néophyte danois, qu'on reverra sans doute très vite, n'a fait illusion que quelques minutes (2-5, 7ème) avant de couler sous la déferlante blaugrana.

Sur la base d'un 7-0, les Barcelonais ont pris les commandes de la partie pour ne plus les lâcher (9-5, 15ème). Une à une les stars de l'équipe espagnole y allaient de leur but et l'écart, de +5 à la pause (16-11, MT), n'a cessé de croître jusqu'à ce que cela ne tourne à la démonstration. Les quatre Français du Barça, Dika Mem (2 buts), Ludovic Fabregas (3 buts), Timothey N'Guessan (6 buts) et même l'ancien de la maison, un Cédric Sorhaindo arrivé en 2010 qui disputait son dernier match sous les couleurs rouge et bleu, contribuaient à la victoire méritée de la meilleure équipe d'Europe. En quête de sa decima (dix titres, ndlr) depuis six ans, les Barcelonais sont enfin parvenus à se coiffer d'une dixième couronne en Ligue des champions, repoussant encore plus loin la concurrence au palmarès (les clubs allemands de Gummersbach et Kiel comptent respectivement cinq et quatre titres, ndlr).

S'ils sont forcément déçus de ne pas avoir été en finale, Parisiens et Nantais, dont le match pour la troisième place a tourné en faveur des premiers un peu plus tôt (31-28), auraient sans doute eu du mal à stopper la machine catalane. Les meilleurs ont gagné dimanche sur le terrain de la Lanxess Arena, et c'est presque extraordinaire à Cologne.

FINALE
Aalborg (DAN) - Barcelone (ESP) 23-36

MATCH 3ème place
Paris (FRA) - Nantes (FRA) 31-28

DEMI-FINALES
PSG (FRA) - Aalborg (DAN) 33-35
Barcelone (ESP) - Nantes (FRA) 31-26

Régis Aumont