Aller au contenu principal

AIX FAIT LA BONNE AFFAIRE À NANTES

MADE IN HAND TV

NEWS

AIX FAIT LA BONNE AFFAIRE À NANTES
21 février 2021
21 février 2021

A l'issue d'une belle empoignade, Nantes et Aix n'ont pu se départager dimanche (23-23) lors du choc de la dix-septième journée de Lidl Starligue. Un résultat qui arrange les Provençaux.

Un match à l'ancienne mais un choc qui a tenu toutes ses promesses. Il n'y a pas eu une avalanche de buts dimanche entre Nantes et Aix, ni même de vainqueur (23-23), mais l'affiche de la dix-septième journée de Lidl Starligue fut riche en suspense. On aurait pourtant pu croire que les Nantais, dominateurs pendant une grosse demi-heure, allaient tranquillement infliger aux Provençaux leur deuxième défaite de la saison après celle concédée en ouverture à Paris. Mieux partis face à des Aixois aphones en attaque (6-2, 11ème), bien installés aux commandes de la partie à la pause (13-10, MT), et avec une avance de cinq buts en début de seconde période (16-11, 33ème), les Violets géraient leur affaire dans le sillage d'une défense bien en place. "On a fait une bonne première mi-temps", analysait après coup Rock Feliho sur beIN Sports. Sauf que les joueurs d'Alberto Entrerrios se sont soudainement arrêté de jouer, marquant deux buts dans les vingt minutes suivantes (18-20, 52ème). "On a fait beaucoup trop d'erreurs ensuite pour gagner un match comme ça, fulminait le capitaine. Des pertes de balle, des tirs ratés... On les a remis dedans."

Les Aixois ne se sont pas fait prier pour profiter des errements du "H". Mais quand ils ont eu les occasions de tuer la partie, pour repartir avec deux points de la cité des Ducs, les partenaires de Nicolas Claire, sur le banc en fin de match, ont un peu balbutié leur handball. Et le "vieux" Kiril Lazarov (40 ans) a sauvé les siens en inscrivant les trois derniers buts nantais. "C'est plutôt un bon point face à un concurrent direct, confiait Karl Konan, malgré une points de déception. On aurait pu gagner, mais il y a encore des imperfections dans notre jeu. Venir prendre un point à Nantes c'est bien." Le PAUC aurait d'ailleurs pu perdre si Olivier Nyokas, tout seul face à Anders Lynge Hansen, n'avait pas tiré dans le visage du gardien danois à quelques secondes de la fin du match.

Finalement, le match nul est plutôt logique tant les deux équipes ont eu leur période de domination, mais il fait davantage les affaires d'Aix qui, en plus de reprendre sa troisième place à Limoges, conserve quatre points d'avance sur Nantes avec un match de plus à disputer. Pour les Nantais, la course à la deuxième place, propriété de Montpellier, s'annonce de plus en plus difficile. 

JOURNÉE 17
Cesson-Rennes - Istres 26-27
Créteil - Nîmes 26-29
Limoges - Saint-Raphaël 31-29
Montpellier - Ivry 34-26
Chambéry - Tremblay 25-27
Chartres - Paris 29-39
Nantes  - Aix 23-23
Dunkerque - Toulouse reporté

Par Régis Aumont