Aller au contenu principal

PARDIN, FIN DE PARTIE

MADE IN HAND TV

NEWS

PARDIN, FIN DE PARTIE
19 janvier 2021
19 janvier 2021

Touché au genou droit contre la Suisse lundi, Wesley Pardin ne peut malheureusement pas continuer le championnat du monde. Rémi Desbonnet va le remplacer dans le groupe.

On jouait la vingtième minute de France-Suisse lorsque l’ailier helvète Cédrie Tynowski, emporté par son élan, est venu percuter bien involontairement Wesley Pardin. Le gardien des Bleus, titularisé pour la deuxième fois en trois matchs, a pris tout le poids de son adversaire sur le genou, en porte-à-faux, au moment de l’impact. Il s’est immédiatement tordu de douleur, avant de quitter le terrain en grimaçant porté par deux équipiers. S’il a pu suivre la fin de la rencontre depuis le banc de l’équipe de France, une poche de glace sur le genou, les sensations du Martiniquais n’étaient pas bonnes, pas plus que les impressions du staff médical.

Le gardien d’Aix-en-Provence doit passer d'autres examens mais la première IRM a révélé une "lésion du ligament interne ainsi qu’une lésion partielle du ligament antérieur", selon Pierre Sébastien, le docteur des Bleus. Au-delà du Mondial, c'est la saison de Wesley Pardin qui pourrait bien être déjà terminée. Avec une possible indisponibilité d’au moins six mois, le dernier rempart du PAUC, avec qui il a réalisé une première moitié de championnat exceptionnelle, devrait également tirer une croix sur une éventuelle participation aux Jeux olympiques l’été prochain. Le coup est terrible pour le joueur qui venait de fêter ses 31 ans et était en train de s’imposer en équipe de France après avoir longtemps été dans l'ombre des Omeyer, Dumoulin et autres Gérard. 

L’équipe de France poursuivra donc le championnat du monde sans lui mais avec Rémi Desbonnet, lequel, après s'être soustrait à des tests PCR, doit rejoindre la bulle des Bleus dans la ville du 6-octobre. Le gardien nîmois, appelé lors des stages de novembre et décembre à la Maison du Handball, pourrait ensuite prendre place en tribunes alors que Yann Genty, présent depuis le début mais jamais sollicité durant le tour préliminaire, devrait reformer avec Vincent Gérard la paire du PSG. Pas forcément en réussite depuis un an et demi, l’ancien Chambérien aura une occasion en or de se relancer alors que les Français s’apprêtent à disputer trois nouvelles rencontres cette semaine avec l’ambition de rallier les quarts de finale du Mondial.

Par Régis Aumont