Aller au contenu principal
PSG à l'Eurotournoi

UN NOUVEAU PARIS

News

Par regisaumont
Mis à jour le ven 31/08/2018 - 18:10

UN NOUVEAU PARIS

Avec un nouveau coach à sa tête, l'Espagnol Raul Gonzalez, le PSG entame une nouvelle ère avec l'objectif de conquérir enfin la Ligue des champions.

La page Serdarusic est tournée. Arrivé sur le banc parisien en 2015, en même temps que les frères Nikola et Luka Karabatic, "Noka" a quitté ses fonctions cet été. L'ex-Yougoslave, l'homme qui a incarné la domination de Kiel sur la scène européenne pendant 15 saisons (1993-2008), a conduit le club de la capitale vers neuf titres, dont trois consécutifs de champion de France. Il n'aura en revanche pas réussi à emmener son groupe sur le toit de l'Europe malgré trois participations au Final Four de Cologne et une finale perdue sur le fil l'année dernière. Raul Gonzalez, justement vainqueur des Parisiens avec le Vardar Skopje lors de la finale de la Ligue des champions 2017, est le nouvel homme fort du PSG.

Intronisé en juin, Raul Gonzalez, dont la venue à Paris était connue depuis l'automne, est un entraîneur réputé pour sa grande science tactique. A 48 ans, cet ancien demi-centre qui a passé toute sa carrière de joueur sous les couleurs de Valladolid, a d'abord oeuvré en tant qu'adjoint de Talant Dujshebaev lors des glorieuses années de feu Ciudad Real (2005-2013). Il y a notamment connu Luc Abalo qu'il a retrouvé sur les bords de Seine. Egalement connu pour être un coach proche de ses joueurs, l'ex-international officiait à la tête du Vardar depuis quatre saisons et a vu sa réussite récompensée par sa nomination à la tête de la sélection macédonienne en 2017. Sa vision du handball, moins basée sur l'impact physique que son prédécesseur, devrait quelque peu transformer le style de jeu parisien.

Un nouveau chef de défense

Trois nouveaux joueurs ont également rejoint l'équipe durant l'été. Tous à la demande du nouvel entraîneur. L'arrière suédois Ekdahl Du Rietz, le pivot danois Henrik Toft Hansen et le défenseur espagnol Viran Morros. Trois internationaux qui apporteront quelque chose de nouveau à un effectif riche en talents. Sur ce que l'équipe a montré en préparation, notamment lors de l'Eurotournoi remporté le week-end dernier à Strasbourg, la différence entre le Paris d'avant et celui d'aujourd'hui n'est pas flagrante. C'est peut-être en défense que les changements seront les plus notables, une défense désormais articulée autour de l'expérimenté et rugueux Viran Morros, ancien capitaine du Barça.

Raul Gonzalez devrait imposer sa patte sur l'équipe petit à petit. Mais ce week-end, à Montbéliard, l'objectif premier sera toujours le même : gagner. Battu en finale du Trophée des champions par Nantes l'année dernière, le PSG, opposé samedi à Saint-Raphaël, tient à récupérer son bien. Forcément, le jeu développé par le champion de France sera scruté par tous les observateurs. Mais, pour Paris, le plus important sera de garnir davantage sa vitrine à trophées. Ce ne sont que les semaines et les mois à venir qui diront si ce PSG version 2018-2019 est vraiment différent des précédentes moutures.

Par Régis Aumont

retour aux news