Aller au contenu principal
Arnaud Siffert a été décisif lors de son entrée au coeur de la seconde période. (Panoramic)

NANTES A EU CHAUD

News

Par regisaumont
Mis à jour le jeu 13/09/2018 - 22:42

NANTES A EU CHAUD

Longtemps contrarié par Dunkerque, Nantes a finalement eu le dernier mot (20-19) pour son grand retour à Beaulieu jeudi soir.

Dunkerque a failli gâcher la fête. A Nantes, jeudi soir, tout était réuni pour célébrer le grand retour du H dans un Palais des Sports de Beaulieu rajeuni. Les spectateurs étaient venus en masse pour la première de la saison à domicile. Ils ont failli déchanter tant l'USDK a merveilleusement joué le coup. Les joueurs de Patrick Cazal, restés sur leur faim une semaine plus tôt devant Istres, n'ont pas donné de rythme à des locaux proches du hors-sujet en première période. Maladroits au possible, souvent en échec devant Oleg Grams, les vice-champions d'Europe, un temps relégués à trois longueurs (5-8, 19ème), n'ont trouvé la faille qu'à neuf reprises dans la première demi-heure (9-10, MT). C'est rare, surtout pour l'attaque de feu des Violets.

Le début de seconde période offrait rien de nouveau. Jusqu'à la disqualification de Kornel Nagy, l'homme à tout bien faire de Dunkerque (13-14, 42ème). Privés de la polyvalence de l'arrière hongrois, les Nordistes perdaient quelque peu le fil conducteur de leur jeu. Nantes se réveillait, et sur un but en contre-attaque d'Eduardo Gurbindo, de retour jeudi soir, les hommes de Thierry Anti se détachaient pour la première fois (18-15, 53ème). Le H fonçait alors vers une victoire importante à défaut d'être éclatante. Mais les visiteurs restaient dans le coup lorsque Haniel Langaro ramenait les siens à un but à 90 secondes de la fin (20-19, 59ème).

Le ballon revenait même entre les mains des Dunkerquois lorsque Samir Bellhacène détournait le tir de Nicolas Tournat. Mais sur la dernière action, Arnaud Siffert signait deux parades coup sur coup, la dernière sur un coup franc de la dernière chance tiré par Wilson Davyes et détourné du bout du pied. "On est très déçus, confiait les yeux rougis Baptiste Butto devant les caméras de beIN Sports, Ce n'est pas tous les jours qu'on aura Nantes à 20 buts. Notre jeu offensif n'a pas fonctionné. On a eu des occasions mais on ne les a pas mises au fond. Il y a quand même du positif. Il faut que l'on garde cet état d'esprit, cette combativité, cette énergie-là." Mal récompensés de leurs efforts, les joueurs de Patrick Cazal auront en tout cas bien préparé les Nantais à la Ligue des champions qu'ils retrouveront avec appétit dimanche. Mais cela ne les consolera pas.

JOURNÉE 2
Nîmes - Cesson-Rennes 24-19
Ivry - Pontault-Combault 29-22
Toulouse - Montpellier 29-34
Tremblay - Chambéry 27-30
Aix-en-Provence - Saint-Raphaël 31-29
Nantes-Dunkerque 20-19
Istres - PSG (samedi à 20h)

Par Régis Aumont

retour aux news

Vous pourriez être intéressés par...