Aller au contenu principal

MONTPELLIER ET NÎMES PERDENT DU TERRAIN

NEWS

MONTPELLIER ET NÎMES PERDENT DU TERRAIN
9 octobre 2019
9 octobre 2019

Si Nantes et Aix-en-Provence ont gagné mercredi soir lors de la sixième levée de Lidl Starligue, Montpellier et Nîmes ont perdu un point et peuvent même s'estimer heureux.

Alors qu'ils ne joueront que dans vingt-quatre heures, face à Chambéry, les Parisiens ont vu mercredi soir deux grosses équipes de Lidl Starligue abandonner un point en route lors de la sixième journée. Montpellier et Nîmes, les deux voisins, n'ont en effet pas fait le plein de points lors de leurs courts déplacements, respectivement à Saint-Raphaël et Toulouse. Pire, le MHB et l'USAM sont passés tout près de la défaite et ne peuvent pas, sur la physionomie de leurs rencontres, nourrir de gros regrets. Du côté de Saint-Raphaël, les Héraultais ont semblé contrôlé la partie en première période. Mais en ne parvenant pas à creuser l'écart (12-13, MT), les hommes de Patrice Canayer ont laissé leurs hôtes dans le match. Ils l'ont payé après le repos quand les Varois, décomplexés, ont pris confiance.

La lanterne rouge du championnat a même pointé à +2 au cœur de la seconde période (20-18, 42ème). Les Montpelliérains ont réagi, prenant à leur tour deux longueurs d'avance avant l'entrée dans le money-time (24-26, 54ème). Mais "Saint-Raf" n'a rien lâché, et pensait même réussir un exploit lorsque Xavier Barachet décochait dans la dernière minute un tir à la hanche imparable pour Marin Sego. C'était sans compter sans Yanis Lenne qui, sur son aile droite, évitait la défaite aux Héraultais à cinq secondes de la fin (29-29). "On savait qu'ils allaient nous proposer un gros défi physique. Ils ont été très costauds, reconnaissait Valentin Porte à la fin de la partie sur beIN Sports. Les titulaires, et moi le premier, n'avons pas été assez bons. Si on fait match nul c'est en grande partie grâce à ceux qui sont rentrés. On a suffisamment dit depuis le début de la saison qu'ils n'apportaient pas toujours assez pour leur rendre hommage." Avec déjà trois points lâchés en six matchs, Montpellier, qui a pris un abonnement aux matchs indécis, n'a pas pour l'instant le rythme pour espérer titiller le PSG. Pour le SRVHB, ce point, le premier de la saison, a de la valeur. "Mais ce n'est pas parce qu'on a fait un bon match contre Montpellier que ce sera facile contre les autres", prévient Raphaël Caucheteux, capitaine d'un soir en l'absence d'Adrien Dipanda.

Aix sur le podium, Ivry dans le Top 5

A Toulouse, Nîmes n'a donc pas réussi à renouer avec le succès qui le fuit depuis la deuxième journée et la victoire dans le derby. Elohim Prandi, auteur de 10 buts, avait pourtant mis les siens sur les bons rails (8-12, 22ème). Mais les Gardois sont tombés sur un adversaire coriace et armé offensivement, à l'instar du remarquable duo Abdi-Steins (14 buts à eux deux). Les Nîmois s'en sont même remis dans les derniers instants au bras gauche de Luc Tobie, excellent par ailleurs (7/9), pour arracher l'égalisation (32-32). Et si les deux équipes, installées dans le milieu du tableau, comptent ce soir six points, le bilan comptable satisfait davantage le Fénix que l'USAM qui voit les équipes de tête s'éloigner.

C'est le cas de Nantes et d'Aix-en-Provence, désormais respectivement deuxième et troisième. Encore chahutés à Créteil au début de la seconde période (17-17, 34ème), les Nantais ont passé la vitesse supérieure pour s'offrir leur deuxième promu en une semaine (27-34). Le "H", guidé par un fantastique Aymeric Minne (8 buts), est revenu provisoirement à hauteur de Paris. C'est donc aussi le cas d'Aix, sorti vainqueur d'un beau combat contre Dunkerque (27-24). Les Provençaux, bien aidés par les 15 arrêts de Wesley Pardin, prouvent semaine après semaine qu'ils sont en train de franchir un cap. Leur place sur le podium en témoigne.

Il y avait aussi ce soir deux rencontres cruciales dans la course au maintien. L'excellente opération est à mettre au crédit d'Ivry, large vainqueur à Tremblay (23-31) après une seconde période à sens unique. Les joueurs de Sébastien Quintallet, en plus d'enfoncer un concurrent direct, ont porté à quatre leur série d'invincibilité. A ce rythme-là, les Rouge et Noir, surprenants cinquièmes, seront vite à l'abri. Istres aurait aimé réussir le même coup qu'Ivry, mais les joueurs de Gilles Derot, déjà trois victoires au compteur, ont fini par céder sur le terrain de Chartres (25-23). Une victoire capitale pour le promu, remonté à la dixième place grâce à sa deuxième victoire de la saison.

JOURNEE 6
Aix-en-Provence - Dunkerque 27-24
Chartres - Istres 25-23
Créteil - Nantes 27-34
Toulouse - Nîmes 32-32
Tremblay - Ivry 23-31
Saint-Raphaël - Montpellier 29-29
Paris - Chambéry jeu 20h45

Par Régis Aumont