Aller au contenu principal

PROFIL CLUB

NEWS

ANTI, UN FUTUR À AIX
6 février 2020
6 février 2020

A Lisbonne depuis six mois, Thierry Anti reviendra en France en 2021 pour prendre les rênes d'Aix-en-Provence.

Parti depuis seulement six mois et déjà annoncé sur le retour. Thierry Anti, qui vit à 60 ans sa première expérience à l'étranger du côté de Lisbonne, retrouvera la France et les terrains de Lidl Straligue dans un peu plus d'un an. L'expérimenté technicien, qui sortait d'une aventure de dix ans à Nantes avant de s'exiler au Portugal, a paraphé ce jeudi un contrat de trois saisons pour devenir, à partir de 2021, le nouveau manager d'Aix-en-Provence. Thierry Anti y remplacera Jérôme Fernandez, lequel est appelé à occuper d'autres fonctions au sein d'un PAUC en pleine mutation, quelques semaines après le limogeage surprise du manager général Stéphane Cambriels.

"Cette décision n’est pas une sanction à l’égard de tout le travail accompli de la part de Jérôme Fernandez et son staff qui ont atteint tous les objectifs fixés jusqu’à présent, peut-on lire dans un communiqué publié par le club provençal . Cette décision correspond réellement à la volonté d’activer une nouvelle phase du projet sportif du PAUC dans lequel Jérôme Fernandez tiendra un rôle majeur. De nouvelles fonctions lui seront dès lors attribuées au niveau de la formation des jeunes handballeurs qui est, nous le rappelons, un des piliers de notre réussite future." L'ancien capitaine de l'équipe de France, entraîneur du Pays d'Aix depuis bientôt cinq ans, n'a jusqu'alors pas réussi à faire franchir le dernier cap que les dirigeants aixois s'étaient fixés.

Jérôme Fernandez, assisté de son adjoint Edu Fernandez, devrait toutefois rester à la tête de l'équipe la saison prochaine avant de passer le relais à Thierry Anti. Le futur entraîneur d'Aix a confié auprès de nos confrères de L'Equipe que "c'est un beau challenge. Les dirigeants ont pensé à moi pour porter le projet d'Aix pendant les années à venir. Cela correspond à ma manière de voir les choses. Et j'avais très envie de revenir en France." Dans l'attente, à l'issue de l'Euro, d'un éventuel rôle à tenir auprès de l'équipe de France, le Parisien, entraîneur depuis 1988, n'avait pas attiré l'attention de la Fédération. Mais il a séduit un club français ambitieux - quatrième budget de l'élite - en quête d'un coach charismatique pour poursuivre son ascension.

Par Régis Aumont