Aller au contenu principal
Made in Hand, Handball, Ligue des champions, MHB, Michaël Guigou, Diego Simonet, Jonas Truchanovicius

LE POIDS DES ABSENTS

News

Par regisaumont
Mis à jour le lun 15/10/2018 - 17:10

LE POIDS DES ABSENTS

A l'heure de disputer à Doha le premier Superglobe de son histoire, Montpellier souffre plus que jamais de l'absence de quelques-uns de ses joueurs majeurs.

Montpellier possède cette saison l'effectif de Lidl Starligue le plus riche en joueurs professionnels (19). Cela n'empêche pas le club héraultais de souffrir de certaines absences. Michaël Guigou, opéré du genou cet été, n'a pas encore disputé la moindre minute. Diego Simonet, le dernier MVP du Final Four de la Ligue des champions, est sur la touche depuis la mi-septembre. Jonas Truchanovicius, meilleur arrière gauche du championnat de France la saison dernière, ne reviendra pas avant la fin du mois. Trois titulaires à part entière qui manquent cruellement au MHB, quatrième de Lidl Starligue mais surtout dans une situation déjà très compliquée en Ligue des champions.

Joueurs et staff ont eu beau répéter que les absents n'expliquaient pas tout, force est de constater qu'ils pèsent énormément sur les performances actuelles du champion d'Europe. Si la prestation face à Veszprem samedi dernier a quelque peu rassuré les intéressés malgré la défaite (29-30), elle n'occulte pas les manques du moment : l'efficacité offensive et la gestion des moments clés. Dans ce dernier secteur, l'absence de Michaël Guigou est évidemment très coûteuse. L'expérience de l'ailier au palmarès long comme le bras aurait été utile, aussi bien à Nantes en championnat que contre le Vardar, Kielce ou Veszprem quand le MHB s'est à chaque fois incliné d'une courte tête.

Une trêve bienvenue

Les absences de Guigou, Truchanovicius et Simonet, lequel est remis de sa blessure au mollet et du voyage à Doha cette semaine pour disputer le Superglobe, sont d'autant plus préjudiciables que leurs remplaçants « naturels » n'ont pas vraiment répondu présent. On pense notamment à Arnaud Bingo et Baptiste Bonnefond. Cela a conduit dans un premier temps Patrice Canayer à multiplier les rotations, au risque de proposer par séquences une équipe en manque de repères collectifs. "Nous cherchons notre équilibre dans une situation où il y a des joueurs importants du dispositif absents, concédait il y a peu le manager historique. Petit à petit, on essaye de mettre une nouvelle équipe sur le terrain. Cela amène à une progression importante de certains joueurs comme Kyllian Villeminot, Mohamed Soussi, Mohamed Mamdouh ou encore Nicolas Portner. Ils prennent une place de plus en plus importante dans le dispositif."

Voilà ce qui fait aujourd'hui la différence entre l'équipe très hiérarchisée de la saison dernière et celle beaucoup plus expérimentale de ce début d'exercice. Cela se voit, Patrice Canayer cherche encore la bonne formule même si le chantier a bien avancé. Surtout, la seconde moitié du mois d'octobre sera moins intense puisque le MHB n'y disputera aucun match de Lidl Starligue ni de Ligue des champions. Après le Superglobe, qui verra les Montpelliérains affronter ce mardi le club tunisien d'Hammamet, les partenaires de Valentin Porte auront presque deux semaines devant eux avant de renouer avec la compétition à Chartres en Coupe de la Ligue (31 octobre). Une trêve bienvenue pour repartir sur de meilleures bases. Avec les retours programmés de Michaël Guigou et Jonas Truchanovicius.

Par Régis Aumont

retour aux news