Aller au contenu principal

CAUCHETEUX : "J'AIMERAIS VOIR DES GUERRIERS"

NEWS

CAUCHETEUX : "J'AIMERAIS VOIR DES GUERRIERS"
19 septembre 2019
19 septembre 2019

Contrarié par le mauvais début de saison de son équipe, le buteur de Saint-Raphaël attend une réaction individuelle et collective de ses partenaires jeudi soir à Nantes.

Deux défaites pour démarrer la saison, ce n'est certainement pas ce que vous attendiez...
On est très déçus de notre début de saison. Ce sont deux contre-performances au vu de nos objectifs. La défaite face à Istres, à la maison, c'est limite une faute professionnelle. Il faut que l'on reprenne confiance et que l'on retrouve du plaisir à jouer ensemble. Se rattraper individuellement et collectivement pour récupérer les points perdus.

Cette défaite concédée à la sirène à Toulouse lors de la première journée a-t-elle laissé des traces ?
Je ne pense pas parce qu'à la mi-temps on pensait déjà avoir perdu ce match. On réussit un exploit de revenir de -9. C'est toujours énervant de perdre sur un tir de 12 mètres, un peu chanceux, mais ça nous est déjà arrivé de gagner à la dernière seconde, il faut l'accepter. Sur nos deux premiers matchs, on a à chaque fois fait trente minutes catastrophiques. C'est un problème mental et de concentration qu'il va falloir régler. On ne tient pas le niveau pendant une heure pour le moment.

Que vous êtes-vous dit après la défaite face à Istres la semaine dernière ?
Le président est venu un peu nous remonter les bretelles. C'est tout à fait normal. Après on a discuté entre nous. Faire des réunions c'est bien, mais c'est sur le terrain qu'il faut montrer les choses. Se parler ok, mais j'espère qu'on sera unis à Nantes jeudi soir.

"Peut-être qu'on manque d'humilité"

Qu'est-ce qui sera le plus important sur ce match : la victoire ou l'état d'esprit ?
Plutôt l'état d'esprit. J'aimerais voir des guerriers. Dès qu'on perd un petit peu on baisse la tête. On doit se resserrer en défense, pour aider nos gardiens qui n'ont pas de réussite jusque-là mais qui font tout ce qu'il faut à l'entraînement. On a été capables de gagner à Nantes par le passé, alors pourquoi pas le refaire. Mais j'ai vu le match des Nantais à Paris et ils ont très bien joué. Malgré les nombreux changements à l'intersaison ça reste une très belle équipe.

Est-ce que l'équipe est dans l'urgence aujourd'hui ?
Quand tu commences la saison en perdant contre Toulouse et Istres tu te poses des questions. Je doute. Qu'est-ce qu'on va viser cette saison ? Ce groupe est capable de tout. Il a déjà battu Paris et Nantes. Peut-être qu'on manque d'humilité et qu'il faudrait préparer tous les matchs comme si on affrontait le PSG.

A titre personnel, le titre de meilleur buteur de Lidl Starligue est-il toujours un objectif ?
Bien sûr. Je cherche toujours à battre les records. Même si faire la passe de trois sera très difficile. Cette saison je pense que mes principaux rivaux seront Hugo Descat, Valero Rivera et Fahrudin Melic, un très beau joueur, altruiste, avec qui j'aurais bien aimé jouer. Maintenant si je ne marque que deux buts à Nantes et qu'on gagne ça me va très bien.

L'équipe de France ?
J'y pense toujours. C'est peut-être la dernière année pour y prétendre. Il y a de belles choses à jouer cette saison, avec l'Euro en début d'année et peut-être les Jeux olympiques. Je vais essayer d'être performant pour rester dans la course, on ne sait jamais.

Propos recueillis par Régis Aumont