Aller au contenu principal
Made in Hand, Handball, LNH, Lidl Starligue, PSG, Thierry Omeyer

OMEYER : "C’ÉTAIT QUAND MÊME PAS MAL"

News

Par regisaumont
Mis à jour le dim 21/04/2019 - 11:34

OMEYER : "C’ÉTAIT QUAND MÊME PAS MAL"

Après avoir longtemps célébré avec ses partenaires la victoire du PSG sur Montpellier (33-26) samedi soir, Thierry Omeyer était simplement heureux de la manière avec laquelle son équipe a maîtrisé la partie.

On a le sentiment que vous fêtiez le titre.
C'est vrai que c'était important de gagner aujourd'hui. On faisait face à l'équipe qui nous suit au classement. Il y a encore Nantes qui reste à six points. On a un objectif qui est d'être champion et de l'être mathématiquement. Pour l'instant on est premier, c'est bien, mais il reste encore deux matchs à gagner. On doit continuer avec le même état d'esprit qu'on a eu ce soir (samedi) sur le terrain. On a fait un très bon match même si Montpellier a parfois pu revenir un peu au niveau du score. Sur l'ensemble du match c'est une victoire méritée.

Vous avez donné l'impression, une nouvelle fois, de complètement contrôler ce match.
Oui, même si c'est un petit peu dommage lorsque l'on a mené 13-6 de leur redonner des ballons et de se prendre un 3-0 en deux minutes. Il faut toujours rester vigilants, un match dure soixante minutes et à la vingtième il n'est pas gagné. On sait qu'on peut encore monter en niveau de jeu. C'était quand même pas mal aujourd'hui (rires). C'est normal dans un match d'avoir des temps faibles. Je trouve qu'on les a plutôt bien gérés. On ne s'est jamais affolés et à chaque fois on a su repartir de l'avant, notamment quand ils sont revenus à deux buts en début de seconde période.

"Deux gros matchs nous attendent en Ligue des champions"

Vous affrontiez Montpellier, club avec lequel vous avez disputé sept saisons (2000-2006 et 2013-2014), pour la dernière fois. Y avez-vous songé avant ou pendant le match ?
Il y a beaucoup de dernières fois cette saison. Mais c'est vrai que contre Montpellier ce sont toujours des matchs particuliers. Une fois sur terrain je fais abstraction de tout ça. A la fin j'ai un peu branché Vid (Kavticnik) avec qui j'ai joué à Montpellier mais aussi à Kiel. Je lui ai dit sur son penalty que c'était sa dernière chance de m'en marquer un. Je profite de ce derniers moments sur le terrain. Et dans une salle pleine comme ça je prends beaucoup de plaisir.

Peut-on parler de préparation idéale avant de basculer sur la Ligue des champions la semaine prochaine ?
Oui parce que Montpellier c'est un adversaire niveau Ligue des champions. C'est bien de gagner un tel match avec la manière. La Ligue des champions, c'est une autre compétition qui commence par rapport à ce qu'on a pu connaître en poules. Ça fait presque deux mois qu'on n'y a pas joué. On sait que deux gros matchs nous attendent. A nous de faire le nécessaire pour se qualifier pour le Final Four.

Que vous inspire cette équipe de Kielce ?
On va avoir une semaine pleine pour bien préparer ce match aller. On sait qu'il y a une grosse ambiance à Kielce. Ça va être très dur.

Propos recueillis par Régis Aumont

retour aux news