Aller au contenu principal

DES BLEUES DE CARACTÈRE

MADE IN HAND TV

NEWS

DES BLEUES DE CARACTÈRE
6 juillet 2021
6 juillet 2021

Brillantes puis défaillantes, les Françaises ont su réagir en fin de partie pour tenir les Norvégiennes en échec (28-28) lors de leur dernier match de préparation à domicile.

Les Françaises et les Norvégiennes, qui se retrouvaient quarante-huit heures après une première opposition survolée par les Scandinaves (21-30), ont fait mardi soir à Bayonne la publicité du partage. Trente premières minutes totalement à l'avantage de la France, les trente suivantes tout autant en faveur de la Norvège, pour finalement déboucher sur un match nul on ne peut plus logique. "La première mi-temps a été excellente", dira Olivier Krumbholz, heureux et soulagé après la prestation de ses joueuses, transfigurées après un échec quelque peu inquiétant dans la même salle dimanche soir. "Après, il y a eu un gros trou pendant vingt minutes, a confié sur beIN Sports le sélectionneur. Le sept norvégien a aussi élevé son niveau avec des filles qui sortaient du banc." Parties pied au plancher (4-0, 6ème), les Tricolores ont survolé le premier acte en proposant un jeu d'attaque séduisant, incarné par une Allison Pineau inspirée (5 buts dans la première demi-heure), et une défense solide devant Amandine Leynaud. Malgré les nouvelles absences d'Estelle Nze-Minko (pied) et de Méline Nocandy (cuisse), auxquelles il a fallu ajouter celles d'Océane Sercien-Ugolin (cheville) et d'Alexandra Lacrabère (adducteurs), les Bleues, décimées sur la base arrière, trouvaient des solutions à chaque problème posé par la défense norvégienne et à la pause la domination était totale (18-10, MT).

Mais l'équipe de France n'a pas tenu la distance. Retombant dans leurs travers du premier match, les partenaires de Coralie Lassource ont refait le coup de la panne d'efficacité. En vingt minutes, ponctuées de maladresses en tout genre, elles ont concédé un invraisemblable 16-6 (24-26, 50ème). Mais alors qu'elles semblaient se noyer et se diriger vers une seconde défaite, elles ont su "se reprendre dans les dix dernières minutes", comme l'appréciait Olivier Krumbholz. "On a même eu les ballons pour l'emporter".  Mais Pauline Coatanea, l'une des trois seules gauchères aptes ce soir dans le pays basque, a perdu ses deux face-à-face avec Silje Solberg. Le match nul, et surtout la prestation collective ont toutefois été accueillis par de grands sourires dans le camp tricolore. "On a beaucoup travaillé pendant quarante-huit heures, faisait remarquer Olivier Krumbholz. Il y a eu beaucoup de remises en cause. On voulait montrer un autre visage et on a été au-dessus de ce que j'espérais. Je suis très content." Les Bleues vont pouvoir sereinement profiter de quelques jours de repos avant de se retrouver lundi prochain à la Maison du Handball. Un passage éclair puisqu'elles s'envoleront le 14 juillet pour le Japon, où elles espèrent toutes aller au bout de leur rêve olympique.

PROGRAMME
Du 10 au 25 juin : première séquence de stage à Capbreton
Du 30 juin au 7 juillet : deuxième séquence de stage à Capbreton avec un groupe restreint
Le 4 juillet : match amical contre la Norvège, à Bayonne (21-30)
Le 6 juillet : match amical contre la Norvège, à Bayonne (28-28)
Du 12 au 14 juillet : passage à la Maison du Handball, Créteil. Départ pour Tokyo en fin de journée le 14 juillet.
Du 15 au 21 juillet : troisième séquence de stage à Koshu 
Le 19 juillet : match amical contre le Japon, à Koshu
Le 21 juillet : entrée dans le village olympique de Tokyo
Le 22 juillet : match amical contre le Monténégro, à Tokyo

Régis Aumont