Aller au contenu principal
Made in Hand, Handball, Mondial 2019, Equipe de France, Melvyn Richardson

RICHARDSON, REMPLAÇANT DE LUXE

News

Par regisaumont
Mis à jour le ven 11/01/2019 - 09:40

RICHARDSON, REMPLAÇANT DE LUXE

Au matin du premier match de l'équipe de France dans le Mondial 2019, ce vendredi soir face au Brésil, le staff a annoncé que Melvyn Richardson serait le dix-septième homme des Bleus.

Il n'y aura donc pas six gauchers ce vendredi soir sur la feuille de match de l'équipe de France. Arrivés à 17 en Allemagne mercredi soir? les Bleus étaient encore un de trop avant de disputer leur premier match du Mondial 2019 face au Brésil. Le staff tricolore a tranché en ôtant Melvyn Richardson de la liste, le jeune Montpelliérain qui avait évité le premier cut qui avait, mardi, renvoyé chez eux Nicolas Tournat, Olivier Nyokas et Raphaël Caucheteux. "Le message est clair et limpide. Je m’en suis longuement expliqué avec Melvyn Richardson, explique Didier Dinart dans un communiqué publié tôt ce matin. Il sort d’une saison en Ligue des Champions extraordinaire. Il est polyvalent et précieux, à l’image de Kentin Mahé, il peut officier sur trois postes. En cas de besoin, Melvyn peut jouer au poste de demi-centre, d’ailier droit et d’arrière droit. Il n’est pas un 17e joueur de convenance mais un remplaçant légitime qui s’inscrit dans la stratégie de l’équipe de France."

Deuxième meilleur buteur de Lidl Starligue à mi-saison, avec 83 buts marqués en treize rencontres, le jeune gaucher de 21 ans va donc rester avec le groupe en Allemagne. Il pourrait bien vivre sa première grande compétition internationale en tribunes mais le championnat du monde pourrait être long et le règlement autorise trois remplacements sur la durée du tournoi. La faculté de la pépite du MHB à débloquer des situations, son insouciance et sa polyvalence louée par le staff de l'équipe de France seront autant d'atouts à faire valoir si Didier Dinart estimait qu'il devait injecter du sang neuf ou pour simplement suppléer un joueur blessé. En attendant, le Réunionnais sera simple spectateur ce soir dans la somptueuse Mercedes-Benz Arena de Berlin.

Par Régis Aumont

retour aux news