Aller au contenu principal

SEGO ROYAL

NEWS

SEGO ROYAL
16 septembre 2019
16 septembre 2019

Le gardien croate a déjà marqué son territoire à Montpellier, sous pression alors que se profile le Clasico face à Chambéry mercredi en Lidl Starligue.

Marin Sego n'aura pas eu besoin de beaucoup de temps pour faire étalage de son talent sur les bords du Lez. Arrivé cet été à Montpellier avec qui il s'est engagé pour les trois prochaines saisons, le gardien de but croate a vite pris ses repères dans son nouveau club. Ancien de Zagreb (2008-2012), Plock (2012-2014), Kielce (2014-2016) et Szeged (2016-2019) notamment, le natif de Mostar, en Bosnie-Herzégovine, s'était déjà montré à son avantage en préparation. Contre Créteil en ouverture du championnat puis à Nîmes la semaine passée lors du derby, il a confirmé ses belles promesses. Après deux matchs de Lidl Starligue, Marin Sego figure en tête du classement des arrêts avec 29 tirs détournés.

Il faut dire qu'à 34 ans, le garçon est arrivé à Montpellier avec une carte de visite bien remplie. International croate, lauréat de la Ligue des champions avec Kielce en 2016, vainqueur à plusieurs reprises de quatre championnats nationaux différents, Marin Sego a l'habitude de gagner. Ses performances lui ont valu depuis deux saisons un retour au tout premier plan et même de retrouver la sélection. Huit ans après avoir pris part à son unique grande compétition internationale, le championnat du monde 2011 en Suède, il a défendu les couleurs croates lors du Mondial disputé en début d'année et croisé la route des Français au tour principal.

Il fait oublier Gérard

Son expérience des grands rendez-vous a compté au moment où Montpellier l'a approché en fin d'année dernière. Dans sa volonté de renouveler l'effectif, le manager Patrice Canayer souhaitait pouvoir s'appuyer sur un gardien rompu aux joutes européennes. Aussi parce que remplacer Vincent Gérard, devenu le meilleur gardien français durant son passage de quatre ans dans l'Hérault, n'était pas une mince affaire. Après quinze jours de compétition, et seulement quatre matchs officiels, Marin Sego semble avoir déjà donné raison à ses dirigeants.

Reste que les Montpelliérains, malgré les prouesses de son nouveau gardien, ne sont pas dans une bonne dynamique. Déjà battus à trois reprises, dont deux fois la semaine dernière, à Nîmes (25-24) et face au Vardar Skopje (31-33) pour leur première en Ligue des champions, le MHB est en appel avant de recevoir Chambéry mercredi et de se rendre trois jours plus tard en Biélorussie pour affronter Meshkov. Deux rencontres déjà capitales pour l'avenir des Héraultais dont l'objectif majeur demeure la Lidl Starligue pour pouvoir intégrer la nouvelle Ligue des champions à 16 équipes l'année prochaine. Pour redresser la barre, Marin Sego ne sera certainement pas de trop.

Par Régis Aumont