Aller au contenu principal

MADE IN HAND TV

NEWS

METZ ET BREST AURONT DE QUOI FAIRE
1 juillet 2020
1 juillet 2020

Metz, particulièrement, et Brest auront à partir de mois de septembre de beaux challenges à relever en Ligue des champions.

Cinq jours seulement après avoir appris la mauvaise nouvelle, celle de l'annulation du Final4 de la Ligue des champions qui avait été reporté au mois de septembre en raison de la crise sanitaire, Metz et Brest, alors qualifiés pour les quarts de finale dans la continuité de très belles campagnes européennes, ont pris connaissance mercredi soir des noms de leurs adversaires de la prochaine édition. Effectuée au siège de la Fédération européenne, à Vienne, en Autriche, le tirage au sort de la Ligue des champions nouvelle formule, sur le modèle de celle des garçons avec désormais une seule phase de poules et non deux, s'est révélé particulièrement dur avec les Messines. Si elles ont évité les triples tenantes du titre de Györ, les filles d'Emmanuel Mayonnade auront fort à faire dans un groupe qui réunit notamment les Russes de Rostov, la nouvelle équipe d'une certaine Grace Zaadi, les Danoises d'Esbjerg, les Norvégiennes de Kristiansand, troisièmes l'année dernière, ou encore les Roumaines de Bucarest. Avec un effectif fortement renouvelé, mais sur le papier toujours très compétitif, les Dragonnes devront se relever les manches si elles veulent se qualifier directement pour les quarts de finale et donc terminer à l'une des deux premières places.

Si les Lorraines n'ont pas hérité de Györ, c'est que les Hongroises, où évoluent les Françaises Amandine Leynaud, Estelle Nze-Minko, Béatrice Edwige et bientôt Laura Glauser, sont tombées dans la poule de Brest. Des retrouvailles puisque les deux équipes s'étaient affrontées au tour principal cette année, avec à chaque fois deux grosses batailles conclues sur un match nul en Bretagne et sur une courte victoire des tenantes du titre dans leur salle. Outre l'ogre hongrois, les joueuses de Laurent Bezeau devront notamment se frotter aux Roumaines de Valcea, aux Danoises d'Odense, aux Monténégrines de Buducnost mais aussi aux Russes du CSKA Moscou, un jeune club plein d'ambitions. Le BBH, lui aussi, est ambitieux, surtout après les promesses affichées durant cette dernière saison européenne inachevée.

Les deux clubs de Ligue Butagaz Energie, cités parmi les favoris pour se hisser au Final4 de Budapest, programmé les 29 et 30 mai, entreront en lice lors du week-end du 12-13 septembre, soit avant le début du championnat de France dont les dates n'ont pas encore été révélées.

GROUPE A : Metz (FRA), Rostov (RUS), Kristiansand (NOR), Esbjerg (DAN), Ferencvaros (HON), Bucarest (ROU), Bietigheim (ALL), Ljubljana (SLO)

GROUPE B : Györ (HON), Valcea (ROU), Buducnost (MON), Dortmund (ALL), Moscou (RUS), Brest (FRA), Odense (DAN), Podravka Vegeta (CRO)

Par Régis Aumont