Aller au contenu principal
Made in Hand, Handball, Ligue des champions, Final Four, Metz-Rostov

LANCÉES TROP TARD

News

Par regisaumont
Mis à jour le sam 11/05/2019 - 19:44

LANCÉES TROP TARD

Plombées par une première période catastrophique, les filles de Metz ont buté sur Rostov (25-27) lors des demi-finales de la Ligue des champions.

Les premières fois ne sont pas toujours une réussite. Les filles de Metz l'ont expérimenté samedi
dans la Papp Laszlo Sportarena de Budapest où elles découvraient le Final Four de la Ligue des champions. Novices mais ambitieuses, confortées par un parcours probant qui leur ont ouvert les portes de la Hongrie, les Messines sont tombées de haut face à Rostov à l'issue d'une demi-finale qu'elles rumineront longtemps. La faute à une première période ratée, conclue sur un écart de sept buts derrière lequel les championnes de France ont couru en vain dans la deuxième demi-heure (25-27).

Comme paralysées par l'enjeu, les coéquipières de Grace Zaadi - la meilleure joueuse de son équipe (9 buts) -, sont mal entrées dans le match. Après huit minutes de jeu, Emmanuel Mayonnade posait déjà un temps-mort pour tenter de réveiller ses joueuses (3-6, 8ème). Mais les Lorraines ne parvenaient pas à se libérer. Pire, leur défense, la deuxième de la compétition, juste derrière celle de...Rostov, ne trouvait pas la clé pour contrer les attaques russes. Tout partait de travers pour les Messines et la mi-temps tombait à pic pour mettre fin à un premier acte manqué (8-15, MT).

Transformées en seconde période

Un quart d'heure de pause bénéfique aux Lorraines revenues transfigurées des vestiaires. Enfin en mode Final Four, les Dragonnes retrouvaient de leur superbe. Les barbelés étaient de sortie devant le but lorrain et les Russes ne jouaient plus dans un fauteuil. En moins de dix minutes, dans le sillage d'une Manon Houette retrouvée, Metz comblait cinq de ses sept buts de retard (15-17, 39ème). L'espoir était de retour dans le camp messin et la crainte de voir une demi-finale à sens unique, comme lors de la victoire des doubles tenantes du titre de Györ un peu plus tôt sur Kristiansand (31-22), écartée.

Mais bien que revenues à -2, avec même des ballons pour revenir à un petit but, les Messines n'allaient pas réussir à compléter leur retour. Malgré leur baisse de régime, notamment en attaque, les Russes parvenaient à reprendre leurs distances quand il le fallait (19-23, 52ème). Manon Houette puis Grace Zaadi ramenaient bien les leurs à deux longueurs dans les dernières minutes mais à chaque fois les partenaires de la star Anna Vyakhireva (7 buts) trouvaient la solution pour garder un petit pécule d'avance. Eliminées par une équipe qu'elles avaient battu deux fois en poules, les Lorraines peuvent nourrir de gros regrets. Mais il est difficile d'imaginer remporter une demi-finale de Ligue des champions en jouant à mi-temps. L'expérience acquise leur servira sans doute pour la suite. Et pourquoi pas dès dimanche (15h15) face aux Norvégiennes de Kristiansand pour aller chercher la troisième place.

DEMI-FINALES
Györ (HON) - Kristiansand (NOR) 22-31
Metz (FRA) - Rostov (RUS) 25-27

FINALE
Györ (HON) - Rostov (RUS) dim 18h

PLACES 3-4
Kristiansand (NOR) - Metz (FRA) dim 15h15

Par Régis Aumont

retour aux news