Aller au contenu principal
Made in Hand, Handball, Ligue des champions, Final Four, Metz-Kristiansand

METZ AU PIED DU PODIUM

News

Par regisaumont
Mis à jour le dim 12/05/2019 - 17:20

METZ AU PIED DU PODIUM

Les Messines se sont inclinées lors de la petite finale face à Kristiansand (30-31), dimanche à Budapest, terminant ainsi au pied du podium de la Ligue des champions.

Le calice jusqu'à la lie. Après la déconvenue de la demi-finale, une défaite face à une équipe de Rostov qu'elles avaient battu deux fois en poules, les Messines ont perdu la petite finale du Final Four de la Ligue des champions d'un misérable petit but (30-31) contre les Norvégiennes de Kristiansand dimanche après-midi à Budapest. Les Lorraines rêvaient d'un autre destin en Hongrie mais ce sont bien sur deux défaites que les filles d'Emmanuel Mayonnade ont achevé leur splendide parcours européen. Les regrets seront d'autant plus tenaces que Metz a longtemps été aux commandes d'une rencontre qui lui a échappée dans les dernières minutes. Une fin cruelle pour un groupe qui, bien que novice, était venu plein d'ambitions dans la capitale hongroise et qui va finalement rentrer en France avec le moral dans les chaussettes.

"J'ai 'impression que dans ce Final four il nous a manqué la première mi-temps hier (samedi) et là quinze ou vingt minutes à la fin, ruminait Béatrice Edwige. On n'a pas été dignes de ce que l'on ce qu'on fait habituellement, pense la pivot, interrogée sur la chaîne beIN Sports. On n'a pas été bonnes en défense et quand on n'est pas bonnes en défense on perd des matchs." Pourtant, après une entame délicate qui laissait craindre que les Dragonnes ne s'étaient pas remises de leur élimination de la veille (1-4, 7ème), les partenaires de Grace Zaadi avaient su réagir (8-6, 15ème). Mais les deux équipes se rendaient coup pour coup et ce n'est qu'avec un tout petit avantage que les Messines atteignaient la mi-temps (16-15, MT).

Edwige : "On est très déçues et ça va être difficile à digérer"

Elles semblaient capables de se détacher au retour des vestiaires quand Astrid N'Gouan perforait à deux reprises la défense scandinave (20-17, 35ème). Mais les Norvégiennes, comme elles l'avaient montré samedi contre Györ malgré l'écart de niveau, ne lâchaient rien. La fin de match, sans Manon Houette blessée à la cuisse droite au cœur de la seconde période, était haletante, Mais alors qu'elles menaient encore à trois minutes de la fin, les Messines concédaient un 3-0 rédhibitoire et la dernière réalisation de Laura Flippes ne servait à rien si ce n'est à mourir à un petit but.

"On est très déçues et ça va être difficile à digérer, reprenait Béatrice Edwige, future joueuse de Györ, en pensant à la finale du championnat de France programmé face à Nice la semaine prochaine puis celle de la Coupe de France contre Brest à Paris le 25 mai. On verra comment cela se passe pour les deux semaines qui nous restent. On va avoir deux jours pour digérer ce Final Four et dès mardi on va se remettre en mode LFH parce qu'on va tout faire pour aller chercher ces deux titres." Ce serait pour Metz un lot de consolation après un premier Final Four de Ligue des champions infructueux.

DEMI-FINALES
Györ (HON) - Kristiansand (NOR) 22-31
Metz (FRA) - Rostov (RUS) 25-27

FINALE
Rostov (RUS) - Györ (HON) 24-25

PLACES 3-4
Metz (FRA) - Kristiansand (NOR) 30-31

Par Régis Aumont

retour aux news