Aller au contenu principal

MADE IN HAND TV

NEWS

ABALO, UN CROCHET PAR PARIS
13 octobre 2020
13 octobre 2020

Désormais à Elverum, l'ailier droit de 36 ans fera son grand retour à Paris jeudi soir pour faire face à ses anciens coéquipiers.

Le tirage au sort de la Ligue des champions a bien fait les choses. Parti en catimini de Paris, Luc Abalo sera retour à Coubertin jeudi soir quand le PSG accueillera Elverum, sa nouvelle équipe. L'occasion sera belle pour les supporters parisiens – dans une salle où la jauge a été fixée à 1 000 personnes – de revoir l'une des icônes du club, arrivée en 2012 et dévouée pendant huit ans à défendre les couleurs Rouge et Bleu. En fin de contrat à l'issue du dernier exercice, et remplacé par l'Espagnol Ferran Solé, l'emblématique ailier droit n'avait pas eu droit à de vrais au-revoir lorsque la saison s'est arrêtée brusquement à cause de la pandémie du Covid-19. Son dernier match au PSG, Luc Abalo l'a joué le 8 mars. C'était à domicile, contre Dunkerque, lors des quarts de finale de coupe de France. Dans un contexte déjà particulier, à peine dix jours avant le confinement, il avait passé la majeure partie de la rencontre sur le banc et ne savait alors pas qu'il s'agissait de son dernier match avec le club de la capitale.

S'il est ensuite resté encore plusieurs mois à Paris, s'entretenant d'ailleurs avec l'équipe durant l'été puisqu'il n'a rejoint la Norvège qu'en septembre, Luc Abalo n'a pas pu mettre de point final à sa belle histoire parisienne. Il souhaitait d'ailleurs, avant que cette pandémie ne vienne tout bouleverser, mettre un terme à sa carrière dans la foulée des Jeux olympiques de Tokyo (si la France se qualifiait). Il a changé d'avis, désireux de ne pas achever sa carrière – riche de 35 titres en équipe nationale et en clubs -, sur cette fausse note. Dans un marché déjà très avancé au printemps, le double champion olympique a trouvé son point de chute à la fin du mois de mai, à Elverum donc, le meilleur club norvégien.

La Ligue des champions, une belle occasion de se montrer

Trois semaines après l'annonce de sa signature, son nouveau club, le quatrième de sa carrière après Ivry, Ciudad Real et Paris, recevait une invitation pour intégrer la Ligue des champions. Une bonne nouvelle pour Luc Abalo, pour qui ces matchs au plus haut niveau et bénéficiant d'une plus large couverture médiatique sont une source de motivation supplémentaire. Ils sont aussi importants dans sa quête de poursuivre son histoire avec les Bleus jusqu'à l'été prochain. Si la première liste de Guillaume Gille est attendue la semaine prochaine, le joueur aux 257 sélections en équipe de France aura donc jeudi soir une belle occasion de montrer qu'il est toujours performant. Après deux matchs dans la compétition – leur déplacement à Skopje a été reporté -, les Norvégiens ont un bilan équilibré, avec un joli succès à Porto (28-30) et une défaite assez lourde concédée à domicile contre Kielce (22-31). Luc Abalo a marqué 4 buts, dont trois à 100% au Portugal, et occupe un rôle important au sein d'un club toujours étonné d'avoir pu attirer un tel joueur dans ses filets.

Le match à Paris sera forcément particulier, pour lui, mais aussi pour ses anciens partenaires. ''Ce sera l'occasion de pouvoir lui rendre hommage à Coubertin, confiait Luka Karabatic avant le début de saison. Pour les fans, ça a été dur de ne pas pouvoir lui dire au revoir. Même pour nous. C'est un joueur important du club. Ça va faire plaisir de le revoir.'' Sur le terrain, il n'y aura pas de cadeaux, surtout que le PSG n'a toujours pas ouvert son compteur européen cette saison. Mais les retrouvailles seront certainement chaleureuses, avant et après la rencontre. Même si malheureusement la situation sanitaire ne permettra pas les grandes effusions.

Par Régis Aumont