Aller au contenu principal
Made in Hand, Handball, Ligue des champions, HBC Nantes, Barcelone

L'IMMENSE DÉFI DU "H"

News

Par regisaumont
Mis à jour le mer 24/04/2019 - 09:00

L'IMMENSE DÉFI DU "H"

S'il veut retourner à Cologne début juin, Nantes va devoir trouver la clé pour éliminer Barcelone, l'un des grands favoris de cette Ligue des champions.

Le rendez-vous est pris depuis trois semaines. Mercredi soir, la H Arena sera pleine à craquer pour accueillir le grand Barcelone, qualifié de longue date pour les quarts de finale de la Ligue des champions. Premier du ''groupe de la mort'', qu'il a survolé malgré la présence de Veszprem, du Vardar, de Kielce ou encore du tenant du titre montpelliérain, le club catalan a impressionné toute l'Europe durant la phase de poules. Avec Paris, Barcelone fait office d'immense favori pour succéder au palmarès aux Héraultais qui l'avaient d'ailleurs éliminé à la surprise générale l'an passé dès les huitièmes de finale. Nantes, finaliste sortant tout aussi surprenant, connaît donc l'ampleur de la tâche qui l'attend.

Après un parcours mi-figue mi-raisin en poules, avec cinq victoires obtenues en quatorze matchs, les Nantais ont haussé le ton lors d'une double confrontation épique avec les Allemands de Rhein-Neckar (32-34, 30-27). La belle histoire du ''H'' avec la Ligue des champions, entamée il y a seulement trois saisons, se poursuit donc. Mais s'ils partaient légèrement favoris de leur quart de finale face aux Danois de Skjern l'année dernière, cette fois-ci les choses sont totalement différentes.

Essayer de brider l'attaque catalane

D'autant que les Espagnols, déjà nantis de cinq titres cette saison (Supercoupe d'Espagne, Mondial des clubs, Coupe Asobal, Liga, Coupe du Roi), se méfient des joueurs nantais parmi lesquels trois d'entre eux font ou ont fait le bonheur de la Rioja. Eduardo Gurbindo, Valero Rivera et David Balaguer, tous passés par le Barça, tout comme Alberto Entrerrios, le possible successeur de Thierry Anti, ont bonne réputation de l'autre côté des Pyrénées. Nantes, révélation de la scène européenne l'année dernière, ne pourra pas jouer sur l'effet de surprise. C'est donc sur la seule foi de son handball et de sa détermination que l'équipe ligérienne devra s'appuyer pour réussir un exploit.

Le match aller, mercredi soir (20h45), en dira beaucoup sur la faculté des Nantais à rivaliser. Dans un environnement tout acquis à leur cause, les partenaires de Rock Feliho espèrent déstabiliser les Barcelonais dont les deux seules défaites européennes cette saison ont été concédées dans des grosses ambiances, à Mannheim (35-34) et à Veszprem (29-26). Nantes, qui s'est bien préparé à Toulouse le week-end dernier (28-35), devra avant tout trouver la clé pour contrer le jeu rapide des Catalans. Doté de la meilleure attaque de la phase de poules, Barcelone a marqué en moyenne plus de 34 buts par match. Empêcher la machine de tourner à plein régime sera une condition sine qua none mercredi pour garder un espoir avant la deuxième manche programmé dix jours plus tard.

QUART DE FINALE
Matchs aller
Flensburg (ALL) – Veszprem (HON) mer 19h
Nantes (FRA) - Barcelone (ESP) mer 20h45
Vardar (MCD) – Szeged (HON) jeu 20h
Kielce (POL) - Paris (FRA) sam 18h

Matchs retour
Veszprem (HON) - Flensburg (ALL) le 04/05 17h30
Barcelone (ESP) - Nantes (FRA) le 04/05 19h30
Paris (FRA) - Kielce le 05/05 17h
Szeged (HON) – Vardar (MCD) le 05/05 19h

Par Régis Aumont

retour aux news