Aller au contenu principal
Made in Hand, Handball, Ligue des champions, HBC Nantes, Zaporozhye

NANTES, LE COUP DE MOU

News

Par regisaumont
Mis à jour le dim 18/11/2018 - 19:00

NANTES, LE COUP DE MOU

Nantes a réalisé une mauvaise opération en tombant à domicile devant Zaporozhye (23-27), dimanche, en Ligue des champions.

Nantes connaît le nom de sa bête noire : Zaporozhye. Pour la quatrième fois en Ligue des champions, les Nantais se sont cassé les dents face à l'équipe ukrainienne qu'ils n'ont jamais battue. S'ils avaient ramené un point de leur long périple en ex-URSS le week-end dernier (30-30), les hommes de Thierry Anti sont tombés de haut dimanche à Beaulieu (23-27). Dans la lignée de leurs dernières rencontres, les finalistes de la dernière édition n'ont pas suffisamment maîtrisé leur sujet et ont fini par perdre le fil dans le dernier quart d'heure.

"On les connait, c'est une équipe qui ne nous réussit pas, soufflait, aussitôt le match terminé, un Arnaud Siffert assez dépité par la tournure des événements. C'est une équipe rigoureuse, qui sait réciter son jeu quand on les laisse faire, reprenait le gardien devant les caméras de beIN Sports. On n'a pas été capables de les en empêcher. On n'a pas mérité de faire mieux que ça tout simplement. Il faut que l'on soit beaucoup plus solides. Les errements que l'on voit sont les mêmes depuis quelques moments, donc il faut que l'on trouve les bonnes solutions. Mais on va réagir."

Six équipes en deux points

Il va le falloir pour des Nantais, en tête à la pause (13-12, MT), mais notamment tombés après la pause sur un grand Gennadiy Komok (16 arrêts à 43%). "Ils ont été plus forts que nous dans le money-time", concédait le capitaine Rock Feliho. Nantes était encore à hauteur à l'entame des dernières minutes (22-22, 53ème), mais leur gabegie offensive a fini par avoir raison de ses espoirs de victoire. Au classement, le H fait une mauvaise opération dans un groupe où la lutte est écharnée derrière le PSG et Szeged.

Toujours troisième, le club ligérien ne possède plus que deux points d'avance sur le...huitième. Six équipes se tiennent donc en deux points et seules quatre d'entre elles obtiendront leur ticket pour les huitièmes de finale. Autant dire que les deux prochaines rencontres de Nantes, à Zagreb et à Celje, avant la longue trêve de deux mois, vaudront très cher.

GROUPE B
8ème journée
Flensburg - PSG 20-27
Celje - Zagreb 30-21
Szeged- Skjern 33-33
Nantes - Zaporozhye 23-27

CLASSEMENT 1. PSG 16 pts (+42)
2. Szeged 13 pts (+16)
3. Nantes 7 pts (+12)
4. Flensburg 6 pts (-1)
5. Skjern 6 pts (-12)
6. Celje 6 pts (-18)
7. Zaporozhye 5 pts (-11)
8. Zagreb 5 pts (-28)

Par Régis Aumont

retour aux news