Aller au contenu principal
Made in Hand, Handball, Ligue des champions, HBC Nantes, Rhein-Neckar Löwen

NANTES À UN TOURNANT

News

Par regisaumont
Mis à jour le mer 20/03/2019 - 13:30

NANTES À UN TOURNANT

Pour ne pas hypothéquer ses chances de qualification, Nantes devra serrer le jeu mercredi soir à Mannheim lors de la première manche des huitièmes de finale de la Ligue des champions.

Si Nantes veut garnir son armoire à trophées cette saison il ne lui reste plus que...la Ligue des champions ! Eliminés en quarts de finale des des deux coupes nationales, distancés par Paris en Lidl Starligue, les Nantais ont dû reporter tous leurs espoirs de titre sur la coupe d'Europe. Un sacré challenge eu égard à la phase de poules dominée d'un côté par le PSG, de l'autre par Barcelone. Comme onze autres équipes, le H doit passer par la case huitièmes de finale en cette fin de mois de mars s'il veut rejoindre les deux mastodontes européens directement qualifiés pour les quarts. L'adversaire, le club allemand de Rhein-Neckar Löwen, nourrit la même ambition. Et à vrai dire il est difficile de désigner un favori avant le double affrontement programmé en dix jours.

Les deux équipes ont réussi un parcours tout juste équilibré dans leurs groupes respectifs. Avec sept victoires et autant de défaites, les Lions de Mannheim ont pris la cinquième place d'une poule extrêmement relevée. Nantes, avec cinq victoires, quatre matchs nuls et cinq défaites, a terminé quatrième de la sienne, derrière Paris, Szeged et Flensburg. Un classement qui va permettre aux hommes de Thierry Anti de recevoir lors du match retour prévu le 30 mars à Beaulieu. Mais pour garder intactes leurs chances de qualification, les Violets auront tout intérêt à réussir un résultat à la SAP Arena ce mercredi soir (19h).

Feliho : ''C’est un défi, nous devrons être prêts''

Lors de ses sept déplacements européens cette saison, Nantes ne s'est incliné que deux fois et à chaque fois avec les honneurs, à Paris (35-34) et à Szeged (30-28). Mais ce mois de mars n'est pas pour le moment idyllique sur les bords de l'Edre, entre les deux dernières défaites subies à Paris et à Chambéry (en Coupe de France) et les annonces des départs, au plus tard en 2020, de l'entraîneur Thierry Anti et de Nicolas Claire. ''On oublie les deux dernières défaites et on repart de l’avant en se concentrant sur notre objectif de 1/4 de finale, expose Rock Feliho sur le site du club. Nous faisons partie des 16 meilleures équipes européennes, pour la 3ème année consécutive, je trouve que c’est un parcours plus qu’honorable, poursuit le capitaine. En championnat cette saison, nous avons disputé 17 matchs, nous en avons perdu seulement trois dont deux face au PSG. Nous n’avons jamais eu autant de points.''

Une façon de rappeler que Nantes réussit une saison très honorable à défaut de n'avoir plus qu'une petite chance de remporter un titre. Le club ligérien jouera tout de même assez gros chez les partenaires du génial Andre Schmid où il va devoir résister pour ne pas compromettre ses chances de qualification. ''C’est un jeu moins structuré et ce sont surtout des matchs très physiques, explique Rock Feliho qui a évolué pendant quatre années en Allemagne (2006-2010). C’est un défi, nous devrons être prêts, prêts à encaisser des charges.'' Pour ne pas l'avoir été suffisamment début novembre, Montpellier avait littéralement été croqués par les Lions (37-27). Les Nantais sont prévenus.

Par Régis Aumont

retour aux news