Aller au contenu principal

TOULOUSE VOIT LA VIE EN ROSE

NEWS

TOULOUSE VOIT LA VIE EN ROSE
13 novembre 2019
13 novembre 2019

Le Fénix a encore frappé un grand coup mercredi soir en s'imposant à Chambéry (24-25) pour remonter à la deuxième place de Lidl Starligue en compagnie de Nantes, Nîmes et Aix, vainqueurs également, et de Montpellier qui jouera à Paris jeudi.

On ne gagne pas à Nantes - juste avant la trêve internationale -, par hasard. A Chambéry non plus. Toulouse, qui a enfoncé un petit peu plus les Savoyards mercredi au Phare (24-25), est la belle surprise de ce premier tiers de championnat, comme l'avait été l'année dernière sa victime du soir. Les hommes de Philippe Gardent, dont le potentiel n'a jamais échappé aux observateurs, ont cette saison progressé sur le plan de la régularité. Capables du meilleur comme du pire par le passé, les Toulousains sont désormais plus solides, en atteste leur série en cours de cinq matchs sans défaite. Cette solidité, c'est justement ce qui leur a permis de s'imposer lors de cette neuvième journée sur le terrain d'une équipe définitivement dans le dur.

La rencontre aura été serrée jusqu'au bout, et aucune des deux formations n'a pris une seule fois au cours de la partie plus de deux buts d'avance. La victoire s'est donc jouée à des petits détails, et à ce petit jeu-là ce sont les partenaires de Ferran Sole, bien plus en confiance que leurs adversaires, qui ont eu le dernier mot. Une victoire, la deuxième à l'extérieur d'une équipe surtout réputée pour être plutôt intraitable dans son Palais des Sports, qui permet au Fénix de rester dans le haut du panier à l'issue d'une levée qui a également vu Nantes, Nîmes et Aix s'imposer.

La belle affaire de Saint-Raphaël

Les Nantais, qui restaient sur deux défaites, ont joliment réagi à Ivry (26-32). Tenus en respect pendant vingt minutes (12-12, 20ème), les Violets ont ensuite accéléré dans le sillage d'un très bon Valero Rivera (8 buts). Le "H" avait besoin d'une victoire pour ne pas laisser le doute s'installer : mission réussie. Tombeur de Nantes la semaine dernière, Nîmes a de son côté confirmé sa montée en puissance en surclassant Tremblay (28-34). Les joueurs de Franck Maurice sont montés en régime au fil des minutes et ont assez rapidement réduit à néant les espoirs tremblaysiens de réussir une performance. Quatre jours après avoir sombré à Paris, Aix a relevé la tête devant Créteil, la lanterne rouge (28-23). Wesley Pardin (19 arrêts) et Vid Kavticnik (8 buts) ont montré la voie à suivre. Et le PAUC affiche donc désormais 12 points, tout comme Toulouse, Nantes, Nîmes et...Montpellier, à qui il rendra visite dans une semaine.

Des Montpelliérains attendus à Paris jeudi soir dans le choc au sommet de la Lidl Starligue. Une rencontre très attendue qui pourrait permettre aux Parisiens de reléguer leurs cinq premiers poursuivants à six points ! Loin de ces préoccupations, Saint-Raphaël a gagné un match important du bas de tableau à Chartres (29-33). Les Varois, portés par un immense Alexander Lynggaard (8/8), en profitent pour grignoter une place aux dépens de Chambéry pour se retrouver dixièmes. Les protégés de Rares Fortuneanu reviennent d'ailleurs sur Ivry et Istres, pour sa part défait dans sa salle face à Dunkerque (26-30). Des Nordistes littéralement tirés vers le haut par leurs gauchers Tom Pelayo et Florian Billant, auteurs de huit réalisations chacun.

JOURNÉE 9
Aix - Créteil 28-23
Chartres - Saint-Raphaël 29-33
Istres - Dunkerque 26-30
Ivry - Nantes 26-32
Tremblay - Nîmes 28-34
Chambéry - Toulouse 24-25
Paris - Montpellier jeu 20h45

Par Régis Aumont