Aller au contenu principal

NANTES ET NÎMES GARDENT LE CONTACT

MADE IN HAND TV

NEWS

NANTES ET NÎMES GARDENT LE CONTACT
28 novembre 2020
28 novembre 2020

Comme Montpellier et Limoges la veille, Nantes et Nîmes se sont imposés, samedi, à l'occasion de la dixième journée de Lidl Starligue. 

Après les victoires des Montpelliérains et des surprenants Limougeauds vingt-quatre heures plus tôt, Nantais et Nîmois, qui recevaient eux aussi à l'occasion de la dixième journée de Lidl Starligue, n'avaient pas d'autre choix que d'empocher deux points pour rester au contact du podium. Les deux équipes y sont parvenues, samedi soir, mais pas de la même façon. Nantes, grâce à une seconde période exceptionnelle, a survolé le derby face à Cesson-Rennes (41-21) alors que Nîmes a souffert jusqu'au bout pour se débarrasser de Tremblay (30-27), une lanterne rouge qui n'en a que le nom. A la H Arena, redevenue une enceinte de handball au lendemain du combat de boxe du Français Tony Yoka, les Violets ont été accrochés pendant une demi-heure par les Cessonnais bien qu'ils ont toujours mené au score. A la pause, le "H" ne comptait que deux petits buts d'avance (16-14, MT) et pouvait remercier pour cela Emil Nielsen, auteur de 11 de ses 17 parades dans les trente premières minutes.

La seconde période a en revanche tourné à la correction, les visiteurs perdant soudainement tous leurs moyens face à des Nantais à qui tout réussissait, à l'image de Valero Rivera (10 buts à 91%). Dix minutes après la reprise du match, l'écart était monté à +8 (24-16, 40ème) et il ne cessa de s'accroître jusqu'à finir à +20 à l'issue d'un deuxième acte remporté 25 à 7 par Nantes ! Bien que privée de nombreux éléments (Dumoulin, Briet, Lazarov, Gurbindo, Figueras), l'équipe d'Alberto Entrerrios a très bien fait le job. Les Nantais, quatrièmes du classement, restent ainsi à une longueur de Montpellier avec qui ils comptent le même nombre de rencontres disputées et à deux de Limoges qui a en revanche trois matchs de plus à son compteur.

Nîmes totalise le même nombre de points que Nantes, 11, après son succès face à Tremblay. Sans son gardien numéro 1 Rémi Desbonnet, touché à une cheville, mais aussi Luc Tobie, suspendu, et toujours O'Brian Nyateu, les Gardois ont éprouvé des difficultés face à des Tremblaysiens déjà très accrocheurs contre Paris et Montpellier. Sérieusement remués en début de partie (6-9, 15ème), les hommes de Franck Maurice ont toutefois su réagir sans paniquer (16-14, MT). Ils ont même pris le large en seconde période dans le sillage du duo Sanad-Minel, auteur de 19 buts (26-21, 50ème). Mais les Nîmois se sont fait peur en toute fin de rencontre quand Tremblay s'est rapproché à un petit but après une bonne série (27-26, 57ème). C'est alors que Mohammad Sanad et Quentin Minel, encore eux, ont une nouvelle fois su trouver le chemin des filets pour entériner le succès de l'USAM. Après les victoires de ses quatre premiers poursuivants, Paris sera attendu à Créteil dimanche après-midi pour affirmer sa position de leader du championnat de France. 

JOURNÉE 10
Limoges - Ivry 32-27
Montpellier - Dunkerque 26-21
Nîmes - Tremblay 30-27
Nantes - Cesson-Rennes 41-21
Créteil - Paris dim 15h20
Chambéry - Saint-Raphaël dim 17h
Chartres - Aix reporté
Toulouse - Istres reporté

Par Régis Aumont