Aller au contenu principal
Made in Hand, Handball, LNH, Lidl Starligue, HBC Nantes-USDK

NANTES BRILLERA PLUS TARD

News

Par regisaumont
Mis à jour le jeu 05/09/2019 - 22:40

NANTES BRILLERA PLUS TARD

Nantes a longtemps peiné jeudi soir avant d'éteindre Dunkerque (29-24), en grande partie grâce à son nouveau gardien Emil Nielsen.

Avec sa bouille de bébé, Emil Nielsen a tout pour devenir la nouvelle coqueluche de la H Arena. Recrue principale avec Aymeric Minne cet été d'une équipe de Nantes largement renouvelée, le gardien danois a enflammé l'enceinte du "H" dès sa première représentation en Lidl Starligue. Ses arrêts, au nombre de 15, ont permis aux Violets de ne pas louper leur entrée en matière face à une équipe de Dunkerque qui a comme à son habitude chèrement vendu sa peau (29-24). Diminués ce jeudi soir, puisque Rock Feliho, Eduardo Gurbindo, Dragan Pechmalbec et Cyril Dumoulin manquaient à l'appel, les Nantais n'ont pas particulièrement brillé mais ont eu le mérite de ne jamais s'affoler. Même quand à vingt minutes de la fin les Nordistes restaient collés à leurs basques (17-17, 20ème).

"On n'a jamais réussi à les distancer, analysait Aymeric Minne devant les caméras de beIN Sports. Ça a été difficile pour un premier match." Approximatifs en attaque, les partenaires de Valero Rivera (9 buts), capitaine d'un soir, avaient su mettre un coup d'accélérateur juste avant le repos pour prendre un petit peu leurs distances (14-11, MT). Mais le manque criant d'automatismes, l'apport insuffisant des recrues encore trop timides - 4 buts cumulés pour Minne, Buric, Cavalcanti, Augustinussen et Ovnicek - n'ont pas permis à la troupe d'Alberto Entrerrios de s'envoler, si ce n'est dans les dix dernières minutes.

"On n'est pas encore très bien rodé", relativise le jeune Aymeric Minne qui, comme le collectif nantais, ne tourne pas encore à plein régime sous ses nouvelles couleurs. Dans ce contexte, les deux points empochés sont bien l'essentiel. "C'est vraiment bien d'avoir gagné. Emil (Nielsen) a été très bon dans la cage. La semaine prochaine on ira à Paris, c'était crucial de commencer par une victoire." Pour espérer titiller le PSG, Nantes devra sensiblement élever son niveau de jeu à Coubertin. Un choc qui arrive bien vite (trop ?) pour une formation ligérienne qui a besoin de temps pour affirmer sa nouvelle identité.

JOURNÉE 1
Chambéry - Tremblay 33-25
Chartres - Aix-en-Provence 25-29
Istres - Paris 25-35
Ivry - Nîmes 26-32
Montpellier - Créteil 36-25
Toulouse - Saint-Raphaël 33-32
Nantes - Dunkerque 29-24

Par Régis Aumont

retour aux news