Aller au contenu principal

MADE IN HAND TV

NEWS

GAJIC EST TOUJOURS MAGIQUE
28 octobre 2020
28 octobre 2020

Le Slovène, en tête du classement des buteurs de Lidl Starligue, n'a pas manqué son retour en France où il contribue grandement au super début de saison de Limoges.

A 36 ans, Dragan Gajic a toujours le regard malicieux et ses jambes de feu. La barbe et les tempes sont désormais grisonnantes, mais l'ancien de Montpellier, où il a passé cinq saisons entre 2011 et 2016, semble tout neuf depuis qu'il a posé ses valises à Limoges l'été dernier. Recrue phare du club promu pour la première fois de son histoire dans l'élite, l'ailier de Celje fait un retour fracassant sur les terrains de Lidl Starligue. Pas toujours très utilisé pendant ses quatre dernières années passées du côté de Veszprem, finaliste de la Ligue des champions 2019, ''Gajo'' a déjà montré en six rencontres qu'il n'avait rien perdu de ses qualités de finisseur. ''On n’avait aucun doute sur Dragan, sur sa capacité d’adaptation et son implication, confie son entraîneur Tarik Hayatoune sur le site internet du Populaire du Centre. C’était une évidence pour nous et son début de saison est là pour le prouver. Il y a quatre ans, il était le meilleur buteur de Lidl Starligue (en 2014, ndlr). Il n’y avait pas de raison pour que cela change.''

Avec 55 buts marqués, soit 9.2 de moyenne par rencontre, Gajic est déjà solidement installé en tête du classement des buteurs. Le gaucher a toujours trouvé le chemin des filets au moins huit fois depuis le début du championnat, avec une pointe à 13 buts à Cesson le 15 octobre. Dans son sillage, Limoges a réussi une entame tonitruante, à l'image de sa victoire contre Nantes dimanche dernier à Beaublanc, déjà sa quatrième. ''Il dégage une énorme confiance en lui qui rejaillit sur l’ensemble du groupe, reconnaît Tarik Hayatoune. C’est un top joueur mondial.'' Le meilleur réalisateur du Mondial 2015 au Qatar, où il avait été désigné dans l'équipe-type du tournoi, a trouvé sa place au sein du collectif limougeaud. ''C’est un leader naturel mais aussi un leader par l’exemple de par son vécu, son expérience, son humilité et son investissement, poursuit l'entraîneur du LH, toujours sur la page du Populaire du Centre. Il s’est adapté de manière impressionnante au contexte limougeaud. On dirait que ça fait cinq ans qu’il est là. Il agit toujours dans l’intérêt du groupe.''

Pourtant Dragan Gajic découvre cette saison le fait de ne pas jouer dans une équipe du haut de tableau. Mais le challenge qui lui a été proposé à Limoges, où il s'est engagé pour deux saisons, lui a tout de suite plu, alors même que le club évoluait en Proligue lorsqu'il a donné son accord au début de l'année. Compétiteur né, le Slovène joue son rôle de moteur à merveille et en tire déjà les bénéfices sur le plan personnel puisqu'il vient d'être rappelé en sélection pour la première fois depuis 2016 quand Veselin Vujovic, l'ancien sélectionneur, l'avait évincé et qu'il avait annoncé sa retraite internationale. Dragan Gajic, s'il a mis de côté la Ligue des champions en rejoignant Limoges, va donc retrouver le parfum des grands matchs. D'ici-là, et après avoir croisé Nantes le week-end dernier, il sera à Paris samedi après-midi (17h15) pour le choc inattendu entre le leader et son dauphin. Les Parisiens auront forcément un œil sur lui.

Par Régis Aumont