Aller au contenu principal
Made in Hand, Handball, LNH, Lidl Starligue, PSG, HBC Nantes

PARIS S'ENVOLE

News

Par regisaumont
Mis à jour le jeu 07/03/2019 - 22:16

PARIS S'ENVOLE

Le PSG, en mode rouleau-compresseur contre Nantes (34-29), a fait un pas de plus jeudi soir vers son cinquième titre titre de champion de France consécutif.

Il y avait foule jeudi soir à Coubertin pour le choc au sommet de la Lidl Starligue. Ce PSG-Nantes, déjà le sixième du nom cette saison, était sans doute la dernière chance pour les Nantais de revoir les Parisiens au classement. Mais ce Paris-là, sur une série de 15 victoires toutes compétitions confondues avant cette dix-septième journée du championnat de France, domine trop son sujet pour trouver un rival à sa hauteur sur la scène nationale. Les Nantais ont fait illusion seulement dix minutes lors de cet acte 6 avant de se faire écraser par le rouleau-compresseur parisien. En pleine confiance, au complet avec le retour de Nedim Remili, toutefois préservé, l'équipe de Raul Gonzalez a simplement survolé les débats (34-29).

Les Nantais, qui avaient fait le match fin décembre avant de céder sur un missile au buzzer signé Mikkel Hansen (29-30), n'ont pas joué assez juste pour espérer une autre issue. Si l'entame de match, rythmée, permettait aux visiteurs de s'installer aux commandes (3-5, 8ème), une simple accélération des Parisiens changeait la donne. Profitant des nombreuses pertes de balle du H, le PSG passait un 7-1 qui donnait le ton (10-6, 15ème). Uwe Gensheimer et Sander Sagosen se régalaient sur jeu rapide et comme derrière Thierry Omeyer (14 arrêts au total) fermait la boutique l'écart s'élevait déjà à +6 à la mi-temps (19-13, MT).

33 points sur 34

La seconde période était du même acabit, avec des Bleu et Rouge appliqués en défense et d'une remarquable efficacité en attaque. Le duel tournait à la démonstration quand les deux Luka, Karabatic et Stepancic, se transformèrent en serial-buteur (29-19, 44ème). Les Nantais, véritablement pas invités, n'avaient plus en tête que de limiter les dégâts dans les ultimes minutes. L'addition est tout de même salée pour une équipe qui avait eu le courage d'assumer ses ambitions en début de saison. Mais la première marche est encore trop haute pour le collectif ligérien.

Avec désormais cinq points de plus que les Nantais ainsi que le goal-average particulier, et neuf matchs à jouer, les Parisiens n'ont véritablement plus grand-chose à craindre de leurs victimes du soir. Nouveau dauphin, Montpellier pointe à quatre longueurs et se déplacera dans la capitale fin avril. Autant dire que Paris, avec 33 points de pris sur 34 possibles, file tout droit vers un nouveau sacre nationale, une (bonne) habitude qui date de 2015.

JOURNÉE 16
Dunkerque - Toulouse 22-28
Nîmes - Tremblay 32-26
Ivry - Chambéry 22-32
Pontault-Combault - Saint-Raphaël 27-32
Aix-en-Provence - Montpellier 19-23
Parus - Nantes 34-29
Cesson-Rennes - Istres jeu 14/03 à 20h30

Par Régis Aumont, à Coubertin

retour aux news