Aller au contenu principal

PROFIL CLUB

NEWS

PARIS, UNE PAUSE ET ÇA REPART
6 février 2020
6 février 2020

Mené à la mi-temps pour la première fois de la saison en Lidl Starligue, le PSG a réagi après la pause pour poursuivre son sans-faute à Toulouse (28-36).

C'est une première cette saison en Lidl Starligue. Le Paris Saint-Germain, toujours en course à l'issue de la phase aller pour réaliser un carton plein historique, s'est retrouvé mener à la mit-temps d'un match. A Toulouse, où sonnait pour les champions de France la reprise du championnat après une parenthèse de sept semaines, les joueurs de la capitale ont vécu trente premières minutes très compliquées. Très vite relégués à quatre longueurs (6-2, 7ème), les hommes de Raul Gonzalez, quelque peu endormis, subissaient les assauts répétés des Toulousains. "Toulouse jouait sur un gros tempo en montant tous les ballons, reconnaissait Luka Karabatic, sur beIN Sports. On était peut-être un petit peu trop calme." A cinq minutes de la fin du premier acte, le Fenix était toujours à +4 (16-12, 25ème). Mais la physionomie de la rencontre allait brusquement changer.

Déjà, Paris a su revenir à un petit but au moment de rejoindre les vestiaires (17-16, MT). "A -1 à la mi-temps, on est au contact malgré une première période pas terrible, relevait Luka Karabatic, excellent pour son deuxième match depuis sa blessure au doigt qui l'a privé de l'Euro. Une reprise, c'est toujours particulier. On devait retrouver des automatismes. On a vu qu'on est monté en puissance au fil du match." Et pas qu'un peu. Si les Toulousains ont bousculé le leader pendant une demi-heure, la suite de la partie fut à sens unique. A peine deux minutes après la reprise, Dylan Nahi, efficace sur son aile (8 buts), donnait pour la première fois de la soirée l'avantage au PSG (17-18, 32ème). Si enthousiasmants en début de rencontre, les Toulousains ne réussissaient plus rien. Et Paris, avec un Mikkel Hansen qui a une nouvelle fois atteint la barre des 10 buts, s'envolait irrémédiablement cueillir son quatorzième succès de la saison.

Trop forts quand la machine s'est mise en route, les Parisiens semblent posséder une marge conséquente même quand il s'agit de rendre visite à une équipe du Top 5. Et si Dylan Nahi concédait qu'il ne s'agissait "pas de notre meilleur match", le PSG a terminé sur un large succès (28-36) pour rester tranquillement installer en tête de la Lidl Starligue. Avec six points d'avance sur Nantes, huit sur Nîmes et désormais dix sur le duo Montpellier-Toulouse.

JOURNÉE 14
Dunkerque - Créteil 26-25
Istres - Aix 21-25
Ivry - Montpellier 30-25
Nantes - Chartres 33-31
Nîmes - Chambéry 38-31
Tremblay - Saint-Raphaël 34-31
Toulouse - Paris 28-36

Par Régis Aumont