Aller au contenu principal

INVINCIBLES

NEWS

INVINCIBLES
20 avril 2019
20 avril 2019

Très convaincants lors du choc face à Montpellier (33-26), les Parisiens, presque champions, ne sont plus qu'à cinq matchs de finir la saison de Lidl Starligue invaincus.

Paris a fait un pas de plus vers le titre de champion de France qui lui semble promis. Face à Montpellier, qui lui rendait six points avant ce choc de Lidl Starligue exceptionnellement disputé un week-end, les Parisiens ont une nouvelle fois montré pourquoi ils roulaient sur tous leurs adversaires cette saison. Ils ont maîtrisé ce choc au sommet avec maestria, confirmant leur excellente dynamique à l'heure du sprint final et notamment à une semaine de leur quart de finale de Ligue des champions contre Kielce. Un mois après avoir déjà écœuré les Héraultais en finale de la Coupe de la Ligue, au Mans, les Rouge et Bleu ont remis le couvert dans leur antre cette fois-ci (33-26).

Il faisait chaud, très chaud, à Coubertin samedi soir lors de ce match toujours très attendu. Et les chocs virils, à l'image de ce carambolage entre les deux compères de l'équipe de France, Valentin Porte et Nikola Karabatic, en début de partie n'était pas de nature à faire redescendre la température. Les premières minutes étaient étouffantes, avec des pertes de balle, des passages en force, des tirs hors cadre... Et comme Rodrigo Corrales et Vincent Gérard étaient chauds eux aussi, le score a mis du temps à décoller (4-3, 12ème). Puis les Parisiens, avec un Nikola Karabatic utilisé des deux côtés du terrain dès l'entame, ont pris l'ascendant. Enfin réglés en attaque, les joueurs de la capitale, à l'image d'Uwe Gensheimer (8 buts dans la première demi-heure), ont réglé la mire. Pas les Montpelliérains, trop souvent sans solution avec le ballon en mains (10-5, 20ème). L'écart est monté jusqu'à +7 (13-6, 25ème) avant que les visiteurs ne refassent un petit peu surface en fin de première période (14-10, MT).

Un début de remontada vite désamorcé

La première action parisienne du second acte, terminée par un kung-fu aérien conclu par Sander Sagosen, superbement servi par Nikola Karabatic, laissait craindre le pire pour Montpellier. Mais le MHB, dont l'ultime défi de la saison est d'aller chercher la deuxième place, reprenait quelques couleurs avec le changement de côté (17-15, 36ème). La remontada amorcée ne dura pas bien longtemps, et les locaux, avec un Nikola Karabatic de nouveau très précieux en attaque comme il l'avait été avec l'équipe de France face au Portugal six jours plus tôt, reprenaient leurs distances (28-21, 50ème). Ils restaient en contrôle jusqu'à la fin, supérieurs aux Héraultais de la première à la dernière minute d'une rencontre parfaitement maîtrisée.

Le PSG a donc gagné 20 matchs en championnat et n'a pas perdu le vingt-et-unième (un nul à Nîmes, ndlr). Cette série record sous l'ère qatarie, les partenaires de Thierry Omeyer aimeraient bien la poursuivre jusqu'au 6 juin, date du tomber de rideau de la Lidl Starligue. Les Parisiens ont donc encore cinq matchs à ne pas perdre pour rester invincibles sur tout l'exercice. Avec deux prochains déplacements à Aix et Saint-Raphaël, la réception de Nîmes, un court séjour à Pontault-Combault et enfin l'accueil de Cesson-Rennes, cela semble dans leurs cordes. Mais cet objectif sera à mener de front avec leur fin de parcours européen qu'ils espèrent enfin triomphant.

JOURNEE 21
Chambéry – Aix 30-23
Nîmes – Ivry 25-20
Paris – Montpellier 33-26
Tremblay – Istres 27-26
Dunkerque – Pontault-Combault 30-26
Toulouse – Nantes 25-32
Saint-Raphaël – Cesson-Rennes le 01/05 à 20h

Par Régis Aumont, à Coubertin