Aller au contenu principal

AIX SAIT ENCORE GAGNER

MADE IN HAND TV

NEWS

AIX SAIT ENCORE GAGNER
22 novembre 2020
22 novembre 2020

Trente-sept jours après leur dernier match, les Aixois ont renoué avec la Lidl Starligue par une victoire obtenue sur le fil dimanche dans la salle de Cesson (23-24).

Pour son premier match depuis le 16 octobre, Aix, dernier de la classe en terme de rencontres jouées (seulement trois) avant cette neuvième journée de Lidl Starligue, a obtenu à Cesson sa troisième victoire de la saison. Privés de compétition en raison de nombreux reports causés par l'épidémie de Covid-19, les Aixois ne savaient pas trop à quoi s'attendre ce dimanche après-midi sur le terrain d'une équipe capable de ramener un point de son déplacement à Montpellier le week-end précédent. Mais les joueurs de Thierry Anti retrouvaient assez vite leurs automatismes avec un départ canon (0-4, 5ème). L'écart en la faveur des visiteurs passait même à +5 après un nouveau but de l'intenable ailier droit islandais Kristjan Kristjansson  (3-8, 13ème). Mal entrés dans leur match, les Bretons se remettaient la tête à l'endroit après le premier quart d'heure et bien que menés à la pause ils pouvaient encore croire à la victoire (12-15, MT).

D'autant plus que l'entame du second acte était le parfait miroir du premier. Les hommes de Sébastien Leriche se montraient beaucoup plus efficaces quand les Provençaux ne parvenaient plus à grand-chose. Rok Zaponsek, comme à Montpellier, multipliait les exploits dans sa cage (16 arrêts au total) et les Cessonnais prenaient pour la première fois les commandes de la rencontre (18-16, 41ème). S'en suivait une période durant laquelle les deux équipes multipliaient les approximations. Mais les Aixois se montraient un peu moins maladroits et reprenaient les devants (20-22, 55ème). La fin de match était tendue, et après un nouvel arrêt de Rok Zaponsek sur un penalty de Gabriel Loesch à dix secondes du buzzer, les Cessonnais avaient le temps de décocher un dernier tir que Wesley Pardin détournait de justesse.

Heureux vainqueur (23-24), le PAUC s'installe ainsi dans la première moitié du tableau, à la septième place, en ayant même pas joué la moitié de ses matchs. Et miracle, les partenaires de Nicolas Claire auront l'occasion de rejouer pas plus tard que mercredi, à Saint-Raphaël, pour le compte d'une rencontre reportée de la septième journée. L'opportunité pour eux de confirmer un étrange mais bon début de saison. 

JOURNÉE 9
Dunkerque - Limoges 32-28
Toulouse - Créteil 30-29
Tremblay - Montpellier 30-31 
Istres - Chambéry  24-30
Ivry - Nîmes 25-33
Cesson-Rennes - Aix 23-24
Saint-Raphaël - Nantes reporté 
Paris - Chartres reporté

Par Régis Aumont