Aller au contenu principal

PROFIL CLUB

NEWS

MONTPELLIER REFROIDIT TOULOUSE
11 décembre 2019
11 décembre 2019

Montpellier a survolé le derby de l'Occitanie à Toulouse (25-33) pour passer devant le Fénix au classement. Les Héraultais, deuxièmes avec Nîmes, large vainqueur d'Istres (34-22), restent à six longueurs du PSG, irrésistible à Tremblay (32-41).

Affronter Toulouse actuellement, c'est tout sauf une sinécure. D'autant plus que le Fénix, qui menait encore ce matin la meute des poursuivants du Paris Saint-Germain, était toujours invaincu au Palais des Sports. Mais les Montpelliérains, conscients du danger que représentait ce derby de l'Occitanie, avaient très bien préparé leur coup. Privés de Gilberto Duarte, à l'arrêt pour au moins deux mois, les joueurs de Patrice Canayer ont réussi un match quasi parfait mercredi soir. Intraitables en défense, où ils ont su freiner le jeu rapide des joueurs locaux, et hyper efficaces face au but à l'instar d'un Hugo Descat en état de grâce (11/11), les partenaires de Valentin Porte ont survolé les débats (25-33). "On a su gérer le rythme, se félicitait le capitaine de Montpellier sur beIN Sports. On savait que c'est une équipe capable de mettre le feu. On a fait un match complet, abouti. Il y avait beaucoup d'enjeux et c'est très bien de l'avoir gagné."

Dans le camp toulousain, à l'image de Jef Lettens, tout le monde reconnaissait la supériorité des visiteurs. "On est tombé sur plus fort que nous, c'est très simple", confiait le gardien belge. Pour l'équipe surprise de cette première moitié de saison, cette lourde défaite marque forcément un coup d'arrêt tant il y avait un monde d'écart entre les deux équipes. Les hommes de Philippe Gardent chutent ainsi du podium, au détriment de leur bourreau du soir, et tenteront de reprendre leur marche en avant à Chartres dans une semaine. Montpellier, de son côté, livrera un nouveau duel face à un concurrent direct puisque Nantes viendra à Bougnol pour le dernier match de l'année.

Ivry va de Charybde en Scylla

Cette fois, c'est fait ! Paris a franchi pour la première fois de la saison la barre des 40 buts en Lidl Starligue. Après s'en être approchés ces dernières semaines - 38 contre Créteil et 39 devant Saint-Raphaël -, les Parisiens y sont parvenus en marquant 41 fois à Tremblay (32-41) où Mikkel Hansen a fait honneur a son trophée de joueur du mois de novembre reçu juste avant le début de la rencontre. Le Danois, avec 10 réalisations dont sept sur jets de 7 mètres, a été le fer de lance de l'attaque de feu des Rouge et Bleu. Les risques du jeu à sept souvent prôné par Rastko Stefanovic se sont souvent retournés contre les Tremblaysiens qui ont pris un nombre incalculable de buts sans gardien. Les champions de France n'avaient pas besoin de cela pour enfoncer une équipe relégable et signer au passage leur douzième victoire en autant de matchs de championnat.

Le carton de la soirée est néanmoins venu de Nîmes où l'USAM n'a fait qu'une bouchée d'Istres (34-22). Les Gardois ont enregistré une sixième victoire consécutive dans les pas de l'Egyptien Mohammad Sanad, lequel n'aura eu besoin que de la première demi-heure pour marquer ses huit buts. Dunkerque, de son côté, a manqué l'occasion de rester sereinement installé à la septième place. Vaincus par Chambéry sur un dernier but de Jean-Loup Faustin (22-23), les Nordistes ont été rejoints par Saint-Raphaël. Les Varois ont fait la course en tête face à la lanterne rouge Créteil mais ont néanmoins dû se méfier jusqu'au bout tant les Val-de-Marnais n'ont jamais rien lâché (32-29). Enfin, dans le bas de tableau, Chartres a réalisé la très bonne opération de cette douzième levée en s'imposant sur le terrain d'une équipe d'Ivry qui ne cesse de s'enfoncer (26-28). Battus pour la sixième fois de suite, les Rouge et Noir, dépassés par les Chartrains, se retrouvent au bord de la zone rouge avant un déplacement aussi périlleux que capital la semaine prochaine à Créteil.

JOURNÉE 12
Dunkerque - Chambéry 22-23
Ivry - Chartres 26-28
Nîmes - Istres 34-22
Saint-Raphaël - Créteil 32-29
Tremblay - Paris 32-41
Toulouse - Montpellier 25-33
Nantes - Aix-en-Provence jeu 20h45

Par Régis Aumont