Aller au contenu principal

NEWS

LE MHB REBONDIT, LES DERNIERS SE REBELLENT
26 février 2020
26 février 2020

Après quatre défaites consécutives, Montpellier a renoué avec la victoire face à Saint-Raphaël (35-34) mercredi soir lors d'une dix-septième journée de Lidl Starligue également marquée par les succès des deux derniers : Créteil et Tremblay.

"Un soulagement." Montpellier n'avait plus gagné en Lidl Starligue depuis le 11 décembre et son capitaine Valentin Porte, très affecté par les mauvais résultats de son équipe, veut savourer cette victoire obtenue face à Saint-Raphaël (35-34). Lucide, l'arrière droit du MHB reconnaît que "tout ne fut pas parfait" jeudi soir, dans une Arena réservée pour une rencontre qui n'avait rien d'un sommet entre le cinquième et le huitième du championnat de France. Mais les Héraultais, bien plus séduisants sur la scène européenne, avaient absolument besoin de s'imposer pour mettre fin à leur pire série depuis l'exercice...1993/1994. A l'époque, Patrice Canayer n'était pas encore là - le Gardois est arrivé la saison suivante -, et Montpellier n'avait alors rien du géant qu'il est devenu.

En difficulté en début de rencontre (5-8, 11ème), les Languedociens ont ensuite pris la mesure des Varois, grâce notamment aux performances majuscules de Hugo Descat (12/14), encore lui, et d'un Diego Simonet ressuscité (8/8). Ils se dirigeaient même vers un succès tranquille quand ils possédaient six buts d'avance à un quart d'heure de la fin de la partie (31-25, 44ème). Mais, rattrapés par leurs démons du moment, les Montpelliérains ont transpiré jusqu'aux ultimes secondes avant de pousser un gros ouf de soulagement au coup de sifflet final. Une bonne nouvelle ne venant jamais seule, Montpellier profite de la défaite à domicile de Toulouse devant Chartres (29-33) pour grignoter une place au classement et se retrouver quatrième.

Prémière victorieuse pour Imbratta

Ils restent toutefois à six longueurs des Nantais, prêts à accueillir Paris demain soir pour le choc au sommet du championnat, et des Nîmois, vainqueurs dans la douleur de Dunkerque au Parnasse (30-28). Poussés dans leurs derniers retranchements par des Nordistes revanchards après leur non-match de la semaine passée face à Nantes, les Nîmois ont préservé l'essentiel dans les ultimes secondes grâce à Rémi Desbonnet et Elohim Prandi, deux éléments majeurs habituellement pourtant pas vraiment à la fête avant cela. L'USAM reste ainsi solidement accrochée au podium avant d'effectuer un gros déplacement à Paris la semaine prochaine.

Cette dix-septième levée a également été marquée par le réveil des deux moins bons élèves de la classe, Créteil et Tremblay, qui n'avaient pas d'autre choix que de gagner mercredi. Les Cristoliens, avec un Valentin Aman déchaîné (8/9), ont résisté jusqu'au bout au retour d'Istres (27-26) pour décrocher leur troisième victoire de la saison, celle de l'espoir. Toujours derniers, les hommes de Pierre Montorier reviennent à quatre points du premier non relégable, Ivry, battu à Aix (32-25), mais aussi de leur victime du soir. Ivryens et Istréens sont plus encore sous la menace de Tremblay qui, pour la première de Stéphane Imbratta sur le banc après l'éviction de Rastko Stefanovic actée le week-end dernier, s'est imposé devant Chambéry (29-27). Des Chambériens, incapables de confirmer en région parisienne leur succès face à Montpellier et de fait toujours dans la zone de turbulence aux deux-tiers de la saison.

JOURNÉE 17
Aix-en-Provence - Ivry 32-25
Créteil - Istres 27-26
Nîmes - Dunkerque 30-28
Toulouse - Chartres 29-33
Tremblay - Chambéry 29-27
Montpellier - Saint-Raphaël 35-34
Nantes - Paris jeu 20h45

Par Régis Aumont