Aller au contenu principal

PROFIL CLUB

NEWS

MONTPELLIER PERD PIED
12 février 2020
12 février 2020

Une semaine après avoir perdu à Ivry, Montpellier s'est incliné à domicile face à Istres (27-28). Les Héraultais sont lâchés par les équipes de tête qui, à l'image de Paris, Nantes et Nîmes, se sont tranquillement imposés mercredi soir.

"Je ne reconnais pas le MHB, l'équipe que j'aime. Aujourd'hui on est malades." Fidèle à lui-même, Valentin Porte ne s'est pas dérobé au moment de commenter la défaite, la deuxième en huit jours, de son équipe en Lidl Starligue. Tombés de haut à Ivry (30-25) la semaine dernière lors de la première journée de la phase retour, les Héraultais ont encore cédé face à un mal classé, Istres, mais cette fois-ci à domicile (27-28). Et là-aussi l'issue de la rencontre est logique tant les joueurs de Patrice Canayer, ombres des beaux vainqueurs de Kielce en Ligue des champions quatre jours plus tôt, ne méritaient pas mieux. "Ce soir, j'ai vu des joueurs qui, dans les moments chauds, fuient leurs responsabilités, n'arrivent pas à faire un dribble, une passe, à gagner un duel..., soupirait devant les caméras de beIN Sports le capitaine du MHB, l'un des seuls à surnager (4 buts) dans le désastre. Une équipe ce n'est pas deux ou trois joueurs."

A l'image de Melvyn Richardson, dont le seul tir de la rencontre échoua sur le gardien istréen à cinq secondes de la fin, les contre-performances individuelles ont été nombreuses chez les joueurs locaux. Et les Provençaux, portés par un Adrien Guillaume déchaîné (11/15), ont su merveilleusement bien en profiter. "Je n'ai pas de réponse, lâche Valentin Porte, sonné voire un peu perdu en quittant le terrain. Je subis comme tout le monde. Et je ne vois pas quel pourrait être le remède." Surtout, en concédant une cinquième défaite cette saison, les Montpelliérains se retrouvent loin de leur objectif au classement. Désormais à 12 points de Paris, mais plus grave à six de Nantes et quatre de Nîmes. Autant dire que la deuxième place, primordiale pour se qualifier en Ligue des champions, voire le podium deviennent très hypothétiques.

Chartres domine Chambéry

Car si Montpellier vient d'enchaîner deux faux-pas consécutifs, les autres équipes de tête paradent en ce début d'année. Le PSG, avec un énorme Rodrigo Corrales (18 arrêts), a encore offert une démonstration de force du côté d'Aix-en-Provence (28-38) pour décrocher sa quinzième victoire en Lidl Starligue. Les champions de France, pour qui il s'agissait du quatrième déplacement consécutif depuis le 31 janvier, conservent six longueurs d'avance sur Nantes intraitable devant Ivry (38-24). Le "H", dont le jeu est de plus en plus en place, conserve deux points de plus que Nîmes qui a également passé une bonne soirée à Créteil (28-35) à l'instar du brillant O'Bryan Nyateu (10 buts). Paris-Nantes-Nîmes, voilà le podium qui se dessine, même si Toulouse, en déplacement à Saint-Raphaël jeudi soir, n'a pas dit son dernier mot.

Dans la course pour le maintien, Istres n'a pas été la seule équipe à avoir fait une bonne opération. Chartres a glané deux points précieux face à une équipe de Chambéry (26-22) encore une fois bien décevante. Les Chartrains reviennent d'ailleurs à hauteur des Savoyards, au dixième rang, avec un point de plus qu'Ivry et trois que Tremblay, le premier relégable, battu à la maison par Dunkerque (28-30). Une semaine après avoir disposé de Saint-Raphaël, les Tremblaysiens n'ont pas réussi la passe de deux au Palais des Sports. Leur situation reste préoccupante même s'il reste encore de nombreuses occasions de marquer des points.

JOURNÉE 15
Chartres - Chambéry 26-22
Créteil - Nîmes 28-35
Montpellier - Istres 27-28
Nantes - Ivry 38-24
Tremblay - Dunkerque 28-30
Aix-en-Provence - Paris 28-38
Saint-Raphaël - Toulouse jeu 20h45

Par Régis Aumont