Aller au contenu principal

MADE IN HAND TV

NEWS

MONTPELLIER A PRIS SON TEMPS
21 novembre 2020
21 novembre 2020

Longtemps menés à Tremblay lors de la neuvième levée de Lidl Starligue, les Héraultais ont fini par arracher la victoire contre un adversaire mal récompensé de ses efforts (30-31).

En arrivant à Tremblay, les Montpelliérains ne s'attendaient pas à une partie de plaisir. Certes pointés à la dernière place du classement, les Tremblaysiens avaient quand même tenu tête pendant plus de 50 minutes aux Parisiens quelques jours avant de recevoir une claque face à Saint-Raphaël le week-end dernier (25-35). Ajoutés à cela beaucoup de temps perdu dans les transports lors de leur tumultueux périple en Croatie cette semaine et un Palais des Sports qui ne leur réussit pas toujours, les hommes de Patrice Canayer étaient sur leurs gardes ce samedi après-midi, d'autant plus qu'ils n'avaient pas le droit à l'erreur après le partage des points concédé à Cesson lors de la précédente journée de Lidl Starligue. Au coude à coude avec les joueurs locaux pendant le premier quart d'heure, les Héraultais étaient les premiers à réussir un mini break après un but de son puissant pivot portugais Alexis Borges (8-10, 17ème). Mais cette prise de pouvoir n'eut pas la vertu d'accroître la confiance des visiteurs, au contraire, ils concédaient dans la foulée un 7-0 qui offrait aux Tremblaysiens le plus gros écart de la partie (15-10, 25ème). Patrice Canayer avait beau donner de la voix dans une salle vide, ses ouailles ne répondaient plus (16-12, MT).

L'entraîneur historique du MHB a toutefois dû trouver les bons mots pendant la mi-temps. A la sortie des vestiaires, les Montpelliérains étaient transfigurés. Ils n'avaient besoin que de sept minutes pour remettre les compteurs à zéro (18-18, 37ème). Les gauchers Yanis Lenne (7/7) et Valentin Porte (6/6) montraient la voie à suivre et Montpellier allait prendre l'ascendant à partir de la 50ème minute pour finalement arracher une victoire contre laquelle Tremblay court toujours cette saison (30-31). "Ça fait trois matchs que ça se joue à rien, soufflait  Yanis Lenne, le meilleur buteur de la rencontre. On s'en sort bien, ajoutait-il avant de sortir du terrain. On a su se reprendre en main en seconde période. Il y a eu une très bonne réaction de l'équipe. Mais il va falloir bosser car on n'a pas le droit de commencer les matchs comme ça. Cette équipe est capable de beaucoup plus."

Du côté de Tremblay, vraiment mal récompensé de ses efforts, c'était plutôt la soupe à la grimace. "On a montré qu'on pouvait bien jouer, l'état d'esprit était bon, mais il ne faut pas qu'on se trompe de championnat, rageait Erwan Siakam. C'est bien beau de faire des bons matchs contre Paris et Montpellier, mais ce n'est pas contre ces équipes-là que l'on doit prendre des points." Toujours bloqués à une seule unité en sept matchs,  les joueurs de Joël Da Silva sont dans une situation préoccupante avant de se rendre à Nîmes dans une semaine.

JOURNÉE 9
Dunkerque - Limoges 32-28
Toulouse - Créteil 30-29
Tremblay - Montpellier 30-31 
Istres - Chambéry  24-30
Ivry - Nîmes 25-33
Cesson-Rennes - Aix dim 17h30
Saint-Raphaël - Nantes reporté 
Paris - Chartres reporté

Par Régis Aumont