Aller au contenu principal

NEWS

NANTES, TÊTE DE DAUPHIN
28 février 2020
28 février 2020

En étant les premiers à accrocher le PSG (29-29), les Nantais ont confirmé qu'ils étaient bien les favoris à la deuxième place de Lidl Starligue.

Jeudi soir, aussitôt la partie terminée, les Nantais étaient partagés entre la joie d'être les premiers à ne pas perdre contre les Parisiens en Lidl Starligue cette saison et la déception d'être passés tout près de réussir l'exploit de les battre. A une réussite au tir, celui pris aux six mètres par Nicolas Tournat à trois secondes de la fin du match. Mais le pivot du ''H'', qui avait jusque-là transformé six de ses sept tentatives, a perdu son face-à-face avec Rodrigo Corrales. ''On aurait pu être les premiers de la saison à les faire tomber, ruminait la tour de contrôle des Violets, encore sous le coup de la déception après avoir passé de longues minutes à remercier le nombreux public nantais. Alors oui, ça fait chier.''

Le colosse, qui quittera les bords de l'Erdre dans quelques mois pour rejoindre la Pologne, et Kielce, était le plus affecté, mais il sait aussi que ce résultat n'est pas une mauvaise affaire dans la lutte pour la tant convoitée deuxième place. ''Je me force à garder en sentiment la satisfaction de ce point remporté de haute lutte plutôt que la frustration et l’amertume car il pourrait être très important.'' Au coude à coude avec Nîmes, à neuf journées de la fin du championnat, les Nantais ont repris leur place de dauphin provisoirement abandonnée la veille. Ils ont aussi montré, une heure durant sur le terrain, qu'ils avaient sans doute la meilleure équipe après Paris, le leader incontesté.

Nyokas : ''Elle n'est pas encore acquise mais..."

Pour son premier Nantes-PSG à la H Arena, Aymeric Minne n'a pas été déçu. Entre le niveau de jeu, l'ambiance, l'incertitude jusqu'au coup de sifflet final, le choc a tenu toutes ses promesses. ''Je crois que l’on a montré que nous étions légitimes à cette deuxième place du classement, confiait le meneur de jeu à nos confrères de Ouest-France. A l’aller, on perd de trois buts (32-29, nldr) avec une équipe en pleine construction et j’avais hâte de voir ce que l’on pourrait faire mieux rodés.'' On a vu, sur la première demi-heure, une équipe débordante d'énergie capable de bousculer comme rarement l'ensemble parisien. Mais de courts temps faibles, à la fin de chaque période, ont été de trop pour signer une neuvième victoire consécutive en championnat.

''On n’oublie pas que l’on vient de bousculer un club qui joue dans une cour différente de la nôtre, fait remarquer Olivier Nyokas, excellent hier (6 buts), toujours sur le site internet du quotidien régional. 'L’objectif reste de toute façon cette deuxième place qualificative pour la Ligue des Champions, elle n’est pas encore acquise mais grâce à un nul on reste plus que jamais en course.'' L'avance des Nantais reste conséquente sur Montpellier et Toulouse, quatrième et cinquième et relégués à sept longueurs. Seule l'USAM semble encore en mesure de leur contester cette deuxième position primordiale pour découvrir la nouvelle formule de la Ligue des champions la saison prochaine. Les deux équipes doivent encore s'affronter, début mai, à Nantes. Il y a encore six journées à disputer avant cela. Et Nîmes se déplacera à Paris la semaine prochaine. Nantes a bien l'avantage.

Par Régis Aumont