Aller au contenu principal

MADE IN HAND TV

NEWS

NANTES TOMBE À LIMOGES !
25 octobre 2020
25 octobre 2020

Les Nantais ont perdu leur invincibilité en Lidl Starligue lors de la sixième journée, dimanche, sur le terrain du surprenant promu limougeaud (32-31).

Dans l'euphorie d'un succès inattendu face à Nantes, Micke Brasseleur, après avoir été justement célébré par le public de Beaublanc, limité en nombre par la jauge imposée mais pas en décibels, a lâché un "ici, on a décidé qu'on ne devait pas perdre !'' Créteil et Istres s'y étaient cassé les dents, avec toutefois le partage des points obtenu par les Provençaux, mais dimanche après-midi c'est Nantes, candidat au titre, qui est tombé à Limoges. Après avoir offert la victoire à son équipe dans les ultimes secondes pour la deuxième fois de la saison, le grand gaucher savourait devant les caméras de beIN Sports l'exploit réalisé par le promu qui découvre l'élite depuis un mois. ''Si on m'avait dit qu'on serait si haut dans le classement après six journées, s'étonnait l'ancien Nîmois. On va peut-être aller jouer la première place à Paris la semaine prochaine (rires)." Deuxièmes à l'issue d'une sixième journée tronquée par les reports (5 au total !), les hommes de Tarik Hayatoune n'ont pas volé leur victoire face à des Nantais qui avaient pourtant bien réussi leur entame de match.

Les visiteurs, qui enregistraient pour ce déplacement les retours de leurs meneurs Aymeric Minne et Rok Ovnicek mais qui entre temps avaient perdu Valero Rivera, opéré d'un genou, et les jeunes Thibaud Briet et Baptiste Damatrin, avaient mis les barbelés en défense dès les premières minutes. Les Limougeauds étaient d'abord sans solution (1-5, 9ème), mais après avoir accusé jusqu'à cinq buts de retard (9-14, 25ème), trouvaient enfin dans les cinq dernières minutes de la première période la parade pour transpercer l'arrière-garde nantaise (14-15, MT). Et après la pause, dans le sillage du duo Brasseleur (9 buts)-Gajic (8 buts), les Limougeauds continuaient sur leur lancée et posaient de plus en plus de problèmes à une équipe du ''H'' délaissée par ses gardiens (5 arrêts pour la paire Nielsen-Dumoulin).

En face, Yassine Idrissi montait en température. Sa dernière parade, la treizième de la partie, sur un penalty de Kiril Lazarov, assez irréprochable par ailleurs (10 buts), laissait Limoges aux commandes à une petite minute de la fin (31-30, 59ème). Le gardien marocain ne pouvait en revanche rien sur le nouveau jet de 7 mètres qui suivait même s'il effleurait le ballon sur le tir de David Balaguer. Il restait alors une poignée de secondes à jouer et Micke Brasseleur, tête baissée, emportait tout sur son passage pour offrir à Limoges la plus prestigieuse victoire de son histoire. Coté nantais, c'était forcément la soupe à la grimace. ''Perdre des points ici, ce n'était pas vraiment prévu mais Limoges mérite sa victoire'', devait reconnaître le revenant Aymeric Minne. Affecté ces derniers jours par le Covid-19, ce qui avait causé le report de ses deux derniers matchs, le club ligérien a connu son premier accroc de la saison en Lidl Starligue. Même si jouer à Limoges ne sera sans doute pas pour grand-monde une partie de plaisir.

JOURNÉE 6
Chartres - Toulouse  25-27
Dunkerque - Cesson-Rennes  32-29
Limoges - Nantes 32-31
Aix - Ivry reporté
Tremblay - Paris reporté
Istres - Nîmes reporté
Montpellier - Saint-Raphaël reporté
Créteil - Chambéry  reporté

Par Régis Aumont