Aller au contenu principal

NEWS

LE FENIX ASPHYXIÉ
13 février 2020
13 février 2020

Alors qu'ils avaient l'occasion de passer seuls quatrièmes et de rester au contact du podium, les Toulousains ont totalement déjoué à Saint-Raphaël (20-18) jeudi soir en clôture de la 15ème journée de Lidl Starligue.

Le gardien de but toulousain a fait, à un arrêt près, autant de parades que son équipe n'a marqué de buts, mercredi soir, à Saint-Raphaël (20-18). S'il ne faut rien enlever à la grosse partie de Jef Lettens, auteur de 17 parades dans le Var, cela en dit long sur la piètre performance réalisée par le Fenix au Palais des Sports Jean-François Krakowski. Equipe spectaculaire cette saison, Toulouse était méconnaissable mais aurait pourtant pu arracher un petit quelque chose dans les derniers instants. Un temps menés de cinq buts (15-10, 42ème), les joueurs de Philippe Gardent ont su profiter en fin de rencontre de l'irrégularité des Raphaëlois pour se rapprocher à une petite longueur (18-17, 58ème). Mais il y avait aussi un grand gardien dans le but du SRVHB et Mihai Popescu (13 arrêts) a fermé la porte, bien aidé par une défense au diapason.

Battu à domicile par Paris la semaine dernière, Toulouse enchaîne donc une deuxième défaite et loupe une nouvelle fois l'occasion de s'approprier seul la quatrième place du classement. Au lieu de cela, les partenaires de Pierrick Chelle restent scotchés avec Montpellier et voient les trois équipes de tête s'éloigner irrémédiablement. "C'est un échec ce soir, admettait Jef Lettens devant les caméras de beIN Sports. On n'a pas eu la fluidité que l'on avait montré contre Paris quand on avait marqué presque autant de buts en une mi-temps qu'en une heure ce soir (17 contre 18, ndlr), regrettait le portier belge. On a fait une belle première partie de saison, mais maintenant c'est derrière nous et il faut repartir au boulot."

D'autant qu'à faire du surplace, les Toulousains vont finir par devoir regarder dans le rétro. Derrière, Aix-en-Provence ne pointe qu'à deux points tandis que Dunkerque et...Saint-Raphaël se sont rapprochés à trois. Autant dire que la réception de Tremblay la semaine prochaine se fera sous pression pour ne pas mettre en péril une position dans le Top 5 synonyme, normalement, de place européenne.

JOURNÉE 15
Chartres - Chambéry 26-22
Créteil - Nîmes 28-35
Montpellier - Istres 27-28
Nantes - Ivry 38-24
Tremblay - Dunkerque 28-30
Aix-en-Provence - Paris 28-38
Saint-Raphaël - Toulouse 20-18

Par Régis Aumont