Aller au contenu principal

LA RÉVOLTE DES MAL CLASSÉS

NEWS

LA RÉVOLTE DES MAL CLASSÉS
6 novembre 2019
6 novembre 2019

Les trois derniers de Lidl Starligue, Créteil, Chartres et Saint-Raphaël, n'ont pas perdu mercredi soir lors de la huitième journée.

La trêve internationale n'a pas fait de mal aux mauvais élèves de Lidl Starligue. Créteil, Chartres et Saint-Raphaël, les trois équipes les plus en difficulté après sept journées, ont toutes pris des points mercredi soir. Si seuls les Raphaëlois ont gagné, dans un duel de mal classés face à Tremblay (29-26), les promus cristoliens et chartrains ont obtenu le partage des points, respectivement devant Chambéry (25-25) et à Dunkerque (24-24). Des résultats qui ont pour conséquence directe un resserrement assez exceptionnel dans le bas du tableau où quatre points seulement séparent désormais Dunkerque, septième, et Créteil, le dernier.

La lanterne rouge n'a pas volé son troisième point, même si Chambéry pourra longtemps regretter sa gestion des dernières minutes. Après une excellente entame de match (10-6, 21ème), les Val-de-Marnais ont souffert mais n'ont jamais baissé les bras. Ils ont été récompensés de leurs efforts dans la dernière minute quand Boiba Sissoko ne tremblait pas pour inscrire, sur penalty, son huitième but de la soirée. Les visiteurs, maladroits dans le money-time, cafouillaient encore sur leur dernière offensive et devaient se contenter d'un match nul qui ne fait guère leurs affaires. Pour Créteil, ce point ressemble à celui de l'espoir, d'autant plus qu'il était nécessaire vu les performances de ses adversaires directs.

Toulouse (provisoirement) sur le podium

Avant-dernier à l'issue du premier bloc de matchs, Saint-Raphaël a décroché sa deuxième victoire de la saison, la première à domicile. Mais rien ne fut facile devant une équipe de Tremblay elle-aussi engluée dans le bas du classement. Les Franciliens ont compté jusque cinq buts d'avance en première période (6-11, 14ème) mais ont fini par s'essouffler. Raphaël Caucheteux, avec 11 buts, et Mihai Popescu, auteur de 15 arrêts, ont porté les Varois sur leurs épaules pour signer un succès capital. Le SRVHB fait la bonne opération en quittant la zone de relégation où siège désormais son adversaire du jour. Des Tremblaysiens également doublés par Chartres, bien plus solides à Dunkerque qu'ils ne l'avaient été ce week-end contre Nîmes en Coupe de la Ligue.

Privés de leur entraîneur Patrice Cazal, rentré à La Réunion au chevet de son père, l'USDK n'a qu'à de très rares moments réussi à prendre ses distances (15-12, 33ème). Mais le champion de Proligue a montré qu'il avait du répondant et le dernier but signé Sergey Kudinov est venu récompenser tous leurs efforts consentis aux Stades de Flandres. Chartres espère désormais confirmer la semaine prochaine lors de la réception de Saint-Raphaël. En attendant les performances de Paris, samedi contre Aix, et de Nantes, attendu à Nîmes jeudi soir, Montpellier a de son côté fait le métier devant Ivry (27-24). Les Héraultais ont pris les commandes de la partie dès le début et ont ensuite géré, même si l'écart, monté jusqu'à +8 (19-11, 32ème), a fondu en fin de partie. Enfin Toulouse, dans le sillage d'un excellent Nemanja Ilic (9 buts), a validé sa cinquième victoire de la saison face à Istres (28-25). Les joueurs de Philippe Gardent, difficiles à manœuvrer au Palais des Sports, se hissent provisoirement sur le podium, derrière Paris et Montpellier.

JOURNÉE 8
Dunkerque - Chartres 24-24
Montpellier - Ivry 27-24
Saint-Raphaël - Tremblay 29-26
Toulouse - Istres 28-25
Créteil - Chambéry 25-25
Nîmes - Nantes jeu 20h45
Paris - Aix-en-Provence sam 20h

Par Régis Aumont