Aller au contenu principal

CRÉTEIL ET ISTRES SE SAUVENT

MADE IN HAND TV

NEWS

CRÉTEIL ET ISTRES SE SAUVENT
5 juin 2021
5 juin 2021

Les Cristoliens et les Istréens ont assuré leur maintien lors de la dernière journée de Lidl Starligue. Cesson-Rennes, battu à Créteil samedi (27-19), reste sous la menace d'Ivry.

Elles étaient encore quatre équipes, Istres, Créteil, Cesson-Rennes et Ivry, à risquer d'accompagner Tremblay en Proligue la saison prochaine avant la trentième journée de Lidl Starligue. Après six des huit matchs au programme de cette ultime levée - sans oublier que quatre rencontres en retard ont été reprogrammées la semaine prochaine -, elles ne sont plus que deux : Cesson et Ivry. Créteil, vainqueur justement des Cessonnais ce samedi dans un match a la muerte (27-19), et Istres, auteur d'un nul miraculeux face à Limoges après avoir été mené de cinq buts à cinq minutes de la fin (30-30), ont atteint la barre salvatrice des 20 points. Les deux clubs, qui ont rejoint Chartres à la onzième place du classement, ont encore deux matchs à jouer mais n'ont plus à se soucier de leur avenir. C'est tout le contraire pour Cesson, bien trop fébrile offensivement pour espérer ramener quoi que ce soit de son déplacement dans le Val-de-Marne et désormais plus maître de son destin.

Pourquoi ? Parce que les Bretons ne joueront plus cette saison et demeurent sous la menace d'Ivry à qui il reste deux matchs. Mieux vaut néanmoins se trouver à la place des Cessonnais, trois points devant les Ivryens, car ces derniers n'auront pas d'autre choix que de gagner deux fois pour ne pas descendre. Et la mission sera délicate pour les joueurs de Sébastien Quintallet dès le premier, programmé à Toulouse mercredi, face à une équipe dans l'obligation de s'imposer pour terminer à la sixième place synonyme, normalement, d'invitation en coupe d'Europe. Les Toulousains ont en effet vu Chambéry leur passer devant après le succès des Savoyards contre Dunkerque (29-22). En cas d'exploit dans le sud-ouest, Ivry devra ensuite s'imposer trois jours plus tard sur le terrain d'une équipe de Créteil que l'on peut imaginer bien moins mobilisée que sa voisine. 

Plus haut dans le classement, dans ce qui constituait le choc de cette dernière journée malgré l'absence d'enjeux, Nantes a largement dominé Montpellier (36-26). Une belle performance pour les Nantais qui, à défaut de pouvoir rattraper leur hôte à la deuxième place, ont fait le plein de confiance avant de prendre la route de Cologne où ils tenteront le week-end prochain de créer la surprise lors du Final4 de la Ligue des champions. Enfin, en prenant logiquement le meilleur sur Tremblay (22-29), Aix s'est assuré de terminer devant Nîmes et de finir, pour la première fois de l'histoire du club, dans le Top 4 du championnat de France.

JOURNÉE 30
Paris - Nîmes 47-27
Créteil - Cesson-Rennes 27-19
Chambéry - Dunkerque 29-22
Istres - Limoges 30-30
Tremblay - Aix 22-29
Nantes - Montpellier 36-26
Chartres - Saint-Raphaël dim 16h
Toulouse - Ivry mer 19h

Régis Aumont