Aller au contenu principal

NEWS

TOP 5 : LES DEMI-CENTRES
2 avril 2020
2 avril 2020

Alors que la Lidl Starligue est pour le moment suspendue jusqu'au 22 avril, Made in Hand a effectué son classement des meilleurs joueurs de la saison à chaque poste. Aujourd'hui les demi-centres.

Top 5 : Les ailiers droits
Top 5 : Les arrières droit 
Top 5 : Les ailiers gauche
Top 5 : Les arrières gauche
Top 5 : Les gardiens


1. Sander Sagosen (PSG)
Qui d'autre pour dominer ce classement ? S'il n'est ni le meilleur buteur ni le meilleur passeur des demi-centres, le Norvégien du Paris Saint-Germain a une immense influence sur le jeu de l'incontesté leader de Lidl Starligue. Blessé durant l'automne, le Scandinave, qui a déjà manqué cinq rencontres, tourne tout de même à près de 5 buts de moyenne par match et avait récemment sorti le grand jeu avec notamment deux pics à 11 buts en février, contre Créteil et Nantes. Sa faculté à pouvoir faire la différence seul, à fluidifier le jeu de son équipe et son efficacité au tir (73%) en font un MVP de la saison en puissance.

2. Benjamin Bataille (Ivry)
A 27 ans, Benjamin Bataille n'a jamais été aussi fort. Le meneur de jeu d'Ivry, débarrassé de gênes aux adducteurs qui lui avaient pourri ses deux dernières saisons, a franchi un cap et se révèle être un fantastique buteur. Il siège d'ailleurs, avec 110 réalisations, à la deuxième place du classement des réalisateurs et avait marqué 13 et 14 buts lors de deux des trois dernières journées avant la coupure forcée. Déjà capable de coups d'éclats par le passé, le joueur formé chez les Rouge et Noir est devenu constant dans la performance. Cela n'a pas échappé aux dirigeants de Montpellier qui ont misé sur lui pour les deux prochaines années.

3. O'Brian Nyateu (Nîmes)
Ce n'est pas le joueur qui fait le plus de bruit mais ses performances match après match parlent pour lui. Depuis le mois de novembre, O'Brian Nyateu a pris une nouvelle dimension dans le collectif de l'USAM. Sur ses dix dernières prestations, durant lesquelles il a marqué 46 de ses 61 buts, le véloce demi-centre, capable d'envoyer des missiles à dix mètres, affiche près de 78% de réussite au tir, pour un excellent 72% sur la saison. Ses qualités de perforateur des défenses n'avaient d'ailleurs pas échappé au staff de l'équipe de France qui avait couché son nom sur la liste élargie pour l'Euro 2020.

4. Aymeric Minne (Nantes)
Son adaptation à Nantes s'est faite en quelques semaines. Après avoir pris ses marques en septembre, Aymeric Minne est petit à petit monté en puissance et s'est imposé comme le nouveau patron du ''H'', solide deuxième au moment de la suspension du championnat. S'il doit encore progresser face au but (58% de réussite), l'ancien Aixois joue parfaitement son rôle de chef d'orchestre au milieu de joueurs bien plus expérimentés et de classe internationale. Il n'hésite jamais à prendre le jeu à son compte, comme lorsqu'il a converti 12 de ses 13 shoots lors d'une courte victoire devant Chartres un soir de février.

5. Luc Steins (Toulouse)
Difficile de départager Luc Steins et Nicolas Claire pour figurer dans ce Top 5. Mais l'excellent début de saison du meneur de jeu du Fénix a fait pencher la balance de son côté. Avant de décliner depuis le début de l'année civile, le lutin néerlandais (1m73) avait réussi une phase aller extraordinaire durant laquelle il avait converti 50 de ses 59 tirs ! Soit un taux d'efficacité de 85% pour l'un des plus petits joueurs de l'élite. En plus de cette précision chirurgicale, celui qui fut désigné joueur du mois d'octobre de Lidl Starligue distille les caviars à tour de bras pour le plus grand bonheur de ses coéquipiers.

Par Régis Aumont