Aller au contenu principal

NEWS

TOP 5 : LES ARRIÈRES GAUCHE
25 mars 2020
25 mars 2020

Alors que la Lidl Starligue est pour le moment suspendue jusqu'au 22 avril, Made in Hand a effectué son classement des meilleurs joueurs de la saison à chaque poste. Aujourd'hui les arrières gauche.

Top 5 : les gardiens 


1. Mikkel Hansen (PSG)
Il est le neuvième meilleur réalisateur de Lidl Starligue mais le deuxième à la moyenne de buts marqués par match (7.08). Sur le flanc pendant deux mois à l'automne en raison d'une commotion, le Danois fut époustouflant entre les journées 9 et 14 avec pas moins de 61 buts marqués et un pic à 14 atteint contre Créteil. D'une précision chirurgicale au tir, aussi bien dans le champ (65%) qu'aux jets de 7 mètres (88%), l'arrière du PSG, véritable phénomène sur le plan offensif, reste à 32 ans l'une des clés de la domination à outrance des champions de France.

2. Elohim Prandi (Nîmes)
Les performances du bulldozer de l'USAM sont évidemment pour beaucoup dans l'excellente saison des Nîmois, troisièmes avant la suspension du championnat. A 21 ans, Elohim Prandi commence à épurer son jeu, à moins forcer, en atteste sa progression de plus de 6% d'efficacité au tir d'une année à l'autre (de 55.30 à 61.84). Il n'en reste pas moins un arrière percutant qui, une fois lancé, est très difficile à arrêter. Avec 94 buts dont seulement deux inscrits sur penalty, le néo-international est le meilleur réalisateur à son poste. Et dire qu'il fera bientôt la paire avec Mikkel Hansen à Paris...

3. Haniel Langaro (Dunkerque)
Après avoir plafonné à un médiocre 48% d'efficacité lors de ses deux premières saisons en Lidl Starligue, le Brésilien de l'USDK a rectifié le tir. Il est cette saison beaucoup plus précis (+10% !) pour le plus grand bonheur de ses partenaires qui pouvaient par le passé s'agacer parfois de sa propension à tenter même dans les postures les plus délicates. L'arrière sud-américain a marqué 79 buts en seize apparitions, et si sa moyenne (4.38) est inférieure à ce qu'elle était lors de ses débuts dans le Nord il y a deux ans, il est aujourd'hui un joueur plus sûr et toujours capable de fulgurances.

4. Kim Ekdahl du Rietz (PSG)
Difficile d'exister sur une base arrière quand vous devez partager les rôles avec Mikkel Hansen, Sander Sagosen et Nikola Karabatic. Pourtant Kim Ekdahl du Rietz s'en sort très bien pour sa deuxième saison parisienne. Il a déjà plus que doublé son nombre de buts de l'an passé (54 contre 26) avec un match de moins au compteur. Bien que muet lors des deux derniers matchs, le Suédois justifie pleinement la confiance que lui accorde Raul Gonzalez, lequel n'hésite pas à le titulariser sur certaines rencontres. Il faut dire que le Scandinave est particulièrement efficace (63.5%).

5. Olivier Nyokas (Nantes)
Si les blessures ne l'épargnent guère cette saison encore, Olivier Nyokas n'en reste pas moins un atout majeur du ''H'' lorsqu'il est sur le terrain. Au sortir d'un exercice 2018-2019 particulièrement compliqué, le champion du monde a su rebondir. Il a retrouvé de l'explosivité et de la précision au tir au point de faire bondir son pourcentage d'efficacité de 23% (de 42 à 65) ! Il est d'ailleurs l'arrière gauche le plus efficient dans ce secteur, juste devant Mikkel Hansen. Ça classe un joueur

Par Régis Aumont