Aller au contenu principal

CACHE-CACHE ENTRE FAVORIS

MADE IN HAND TV

NEWS

CACHE-CACHE ENTRE FAVORIS
21 janvier 2021
21 janvier 2021

Alors que le championnat du monde bat son plein, avec un tour principal regorgeant de belles affiches, peu d'équipes semblent vraiment maitriser leur sujet. A l'exception du tenant du titre danois.

La Norvège, la Slovénie, l'Egypte ou encore l'Allemagne, toutes candidates au podium, ont déjà mordu la poussière une semaine après le début du championnat du monde. L'Espagne et la Croatie, adversaires en finale de l'Euro l'année dernière, ainsi que la Suède, ont également laissé quelques plumes, en partageant respectivement les points avec le Brésil, le Japon et la Biélorussie. Depuis le début de ce Mondial atypique, en pleine pandémie de Covid, les résultats sont parfois surprenants, et les écarts souvent réduits dans les confrontations entre les grandes équipes et celles habituées à servir de faire-valoir dans les grandes compétitions internationales. Meilleur exemple, celui des Japonais, pas connus pour exceller à ce niveau, lesquels avec un jeu très plaisant ont donc tenu tête aux Croates (29-29) avant de confirmer face au Qatar qu'ils ont inquiétés jusqu'au bout (29-31).

Parmi les grandes nations du handball, seuls le Danemark et...la France ont jusque-là tout gagné. La Hongrie, tombeuse de l'Allemagne notamment, est l'autre équipe à pouvoir se vanter d'avoir réussi un carton plein (trois victoires, comme les Danois, quatre pour les Français). Si bien qu'il est pour l'instant assez difficile d'établir une véritable hiérarchie dans ce premier tournoi à 32, même si tous les favoris ont logiquement franchi le premier tour et qu'ils restent en course pour les quarts de finale.

Des chocs en stock

Mais il pourrait y avoir des surprises dans les prochains jours. Les chocs vont se succéder et sans doute permettre d'y voir plus clair. Espagne-Allemagne et Danemark-Qatar ce jeudi, Suède-Slovénie vendredi, Portugal-France et Egypte-Slovénie dimanche ou encore Espagne-Hongrie, Allemagne-Pologne et Danemark-Croatie lundi, les prétendants au titre vont devoir se découvrir. En matière de jeu, les Danois sont les seuls à avoir montré une totale maîtrise. Mais les champions du monde sortants ont bénéficié d'une entrée en matière sur mesure, avec un groupe assez faible et des victoires autoritaires acquises sur le Bahreïn (34-20), le Congo (39-19) et l'Argentine (31-20).

Les partenaires de Mikkel Hansen, annoncés comme les grands favoris à leur succession avec la Norvège et l'Espagne, vont passer face au Qatar et la Croatie deux tests qui confirmeront ou non leur domination. Tous les autres cadors, à commencer par les Espagnols, les Norvégiens, les Français et les Croates, ont encore deux ou trois rencontres pour monter en puissance. Il sera ensuite temps de passer aux matchs à éliminations directs, avec le retour des quarts de finale, qui font le sel de ces grandes compétitions.

Par Régis Aumont