Aller au contenu principal
Made in Hand, Handball, LNH, Lidl Starligue, PSG, MHB, Chambéry, USAM, PAUC, SRVHB

TROP FORTS LES COSTAUDS

News

Par regisaumont
Mis à jour le mer 04/09/2019 - 22:50

TROP FORTS LES COSTAUDS

Les meilleures équipes de Lidl Starligue n'ont pas raté leurs grands débuts mercredi soir, à l'image de Paris, Montpellier et Chambéry.

La saison est cette fois bien lancée. Quatre jours après le premier trophée décerné, celui des champions, tombé dans l'escarcelle du toujours affamé Paris Saint-Germain, le premier des vingt-six épisodes de Lidl Starligue était joué ce mercredi soir et diffusé dans son intégralité sur beIN Sports, une première dans un sport collectif indoor en France, puisque toutes les rencontres de la saison, soient 182 au total, seront retransmises dans leur intégralité d'ici à la fin mai. Toujours plus exposés, les handballeurs du championnat de France ont une raison de plus de montrer tout leur savoir-faire. Les spectateurs et téléspectateurs n'ont pas été déçus pour cette première de la saison, même si le suspense n'aura pas été le maître-mot de la soirée.

Il faut dire que les gros bras du championnat ont d'entrée montré les muscles. Paris, dont 13 des 14 joueurs de champ ont marqué, a, comme on pouvait s'y attendre, croqué Istres (25-35). Le tout sans Vincent Gérard qui a pu regarder, depuis le banc, Rodrigo Corrales effectuer 10 parades. Bien trop supérieurs, contre une équipe qui vise le maintien, les Parisiens passeront un test beaucoup plus probant dans une semaine lors d'un premier choc XXL à Coubertin face à Nantes. Si les Nantais doivent encore patienter quelques heures avant de recevoir Dunkerque, jeudi, les autres équipes attendues dans le haut du tableau ont déroulé. C'est le cas de Montpellier qui a bien digéré la gifle reçue par le PSG le week-end dernier à Limoges. Face à Créteil, les Héraultais se sont régalés de contre-attaques, à l'image d'un Hugo Descat sans pitié pour son ancien club (12 buts). Si l'addition est salée pour le promu (36-25), elle reflète l'écart de niveau entre deux équipes qui ne joueront pas dans la même cour. D'ailleurs, les Cristoliens ont depuis longtemps en tête leur prochain match, contre Chartres, déjà capital dans la course au maintien. Les Montpelliérains ont évidemment eux aussi coché la deuxième journée qui les verra effectuer un très court déplacement du côté de Nîmes.

L'USAM au galop

Des Nîmois qui sont partis en flèche à Ivry. En menant 3-10 à l'issue du premier quart d'heure, les protégés de Franck Maurice ont tout de suite montré qu'ils n'étaient pas venus en région parisienne pour jouer les touristes. Avec Michaël Guigou titulaire sur son aile et un Rémi Salou trop puissant pour la défense val-de-marnaise (8 buts à 100%), la Green Team a passé une soirée paisible et décroché un premier succès (26-32) idéal avant d'accueillir le voisin montpelliérain. Autre candidat au podium, qu'il a accroché avec brio la saison passée, Chambéry a lui aussi connu une victoire assez large devant Tremblay (33-25). Mais les Savoyards ont eu besoin d'un petit peu de temps pour trouver la bonne carburation. Menés de quatre buts assez tôt dans la rencontre (4-8, 13ème), les Chambériens ont su trouvé la clé pour redresser la situation, bien aidés par un brillant Julien Meyer dans la cage (13 arrêts).

Déterminé cette saison à se rapprocher du Top 5, et même l'accrocher, Aix s'est bien tiré du piège tendu par Chartres. Contre un promu qui n'avait pas grand-chose à perdre, les Provençaux, privés de Vid Kavticnik, l'une de leurs recrues phares, ont d'abord fait le dos rond avant d'accélérer en seconde période. A partir de 18-18 (36ème), le PAUC a pris l'ascendant derrière une grosse défense malgré l'absence, jusqu'en novembre, de son spécialiste Karl Konan. Ce premier succès à l'extérieur (25-29) place les hommes de Jérôme Fernandez sur les bons rails. Enfin, Toulouse a eu raison de Saint-Raphaël dans le match le plus disputé de la soirée (33-32). Largement dominateurs dans la première demi-heure, conclue avec un avantage de huit buts (20-12), les Toulousains ont perdu le fil par la suite et n'ont dû leur salut qu'à un splendide but au buzzer de Nori Benhalima. Le jeune arrière gauche de 20 ans, arrivé de Chambéry cet été, a pris sa chance à 12 mètres et trouvé sa cible au premier poteau de Mihai Popescu. Ne cherchez pas plus loin le héros de cette première journée.

JOURNÉE 1
Chambéry - Tremblay 33-25
Chartres - Aix-en-Provence 25-29
Istres - Paris 25-35
Ivry - Nîmes 26-32
Montpellier - Créteil 36-25
Toulouse - Saint-Raphaël 33-32
Nantes - Dunkerque jeu à 20h45

Par Régis Aumont

retour aux news