Aller au contenu principal
Made in Hand, Handball, Equipe de France, France-Slovénie

PRÊTS À EN DÉCOUDRE

News

Par regisaumont
Mis à jour le lun 07/01/2019 - 21:20

PRÊTS À EN DÉCOUDRE

L'équipe de France a une nouvelle fois aisément pris la mesure de la Slovénie (29-21) lundi soir à Rouen pour clore sa préparation au Mondial qu'elle débutera en fin de semaine contre le Brésil.

+9 (34-25) lors du premier affrontement samedi, +8 (29-21) ce lundi soir, toujours à Rouen, l'équipe de France n'a pas fait de cadeau à la Slovénie qui sera à partir de jeudi la grande absente du Mondial 2019. La France, elle, y chassera une septième étoile, ce qu'aucune équipe n'a évidemment jamais fait. Mais avant de s'envoler pour l'Allemagne, les Bleus avaient donc une deuxième rencontre de préparation à négocier au Kindarena dans un contexte quelque peu particulier tant la sélection de Didier Dinart demeure un mystère à quelques heures de l'annonce.

Pour cet acte II, le sélectionneur des champions du monde avait décidé de chambouler son sept de départ, avec Cyril Dumoulin dans la cage, Romain Lagarde et Nedim Remili à l'arrière autour de Dika Mem tandis que Luka Karabatic, au pivot, était entouré des ailiers Raphaël Caucheteux et Luc Abalo, le Parisien ayant cette fois enfilé son short, comme Adrien Dipanda, laissant à Timothey N'Guessan et Melvyn Richardson leurs places en tribunes. Faut-il y voir un signe ?

Grébille et Lagarde à leur avantage

Toujours est-il que les Français ont été plus longs à se détacher que quarante-huit heures plus tôt. Si Luc Abalo, à la conclusion d'un joli mouvement, offrait trois longueurs d'avance aux Tricolores après un quart d'heure (7-4, 15ème), les Slovènes, plus concernés que durant le week-end, étaient toujours au contact à la pause (13-11, MT). C'est en fait dans les vingt dernières minutes que les Bleus ont fait la différence, notamment grâce à des contre-attaques rondement menées (23-17, 50ème). La victoire acquise, les Français régalaient le public normand conquis devant la nouvelle démonstration des partenaires de Cédric Sorhaindo.

Avec ce deuxième succès, l'équipe de France va pouvoir aborder sereinement son championnat du monde qu'elle commencera vendredi soir à Berlin contre le Brésil. Reste à connaître le nom des seize joueurs qui débuteront la compétition. Ce soir, Romain Lagarde et Mathieu Grébille ont été bons et ont sans doute marqué des points. Est-ce que cela fera la différence, aux dépens d'Olivier Nyokas, Timothey N'Guessan ou Raphaël Caucheteux, au moment où le staff devra trancher ? Didier Dinart annoncera sa liste mardi midi à la Maison du Handball devant la presse. Si certains passeront sans doute une nuit paisible, d'autres risquent d'avoir bien du mal à trouver le sommeil.

Par Régis Aumont

retour aux news