Aller au contenu principal

DÉCHAÎNÉES !

MADE IN HAND TV

NEWS

DÉCHAÎNÉES !
4 août 2021
4 août 2021

Les Françaises, grâce à un départ canon, ont maîtrisé les Pays-Bas (32-22) pour entrer dans le dernier carré du tournoi olympique où elles retrouveront la Suède. (FFHandball/Iconsport)

Comme à Rio il y a cinq ans, les deux équipes de France de handball se sont qualifiées pour les demi-finales des Jeux olympiques. Au lendemain de la promenade de santé des Français face au modeste Bahreïn (42-28), les Françaises ont réussi un coup magistral ce mercredi à Tokyo en donnant une véritable leçon aux championnes du monde en titre néerlandaises (32-22). En réalisant leur meilleure prestation depuis leur arrivée au pays du soleil-levant, les partenaires de Coralie Lassource sont ainsi rentrées en force dans le dernier carré du tournoi, où elles retrouveront la Suède vendredi (10h, heure française) quand les Russes, tenantes du titre, défieront les grandes favorites norvégiennes. Des demi-finales de rêve pour lesquelles les Bleues n'ont pas volé leur place, loin de là, après un premier tour certes cahin-caha mais dans une poule extrêmement relevée et un quart de finale maîtrisé de la première à la dernière minute.

C'est simple, de match il n'y en a presque pas eu. Contre une sélection des Pays-Bas avec pourtant de nombreux arguments à faire valoir, les Françaises ont d'entrée marqué leur territoire. Après à peine plus de dix minutes de jeu, des parades à la pelle d'une Amandine Leynaud démoniaque dans sa cage et moults buts marqués sur jeu rapide, les Tricolores avaient déjà pris le large (12-3, 11ème). Engluées dans leurs erreurs, les joueuses d'Emmanuel Mayonnade, assez vite privées de Loïs Abbingh, étaient littéralement étouffées, dans un "jour sans", dira plus tard leur sélectionneur français au micro de France Télévision. Si les débats s'équilibraient logiquement par la suite, les filles d'Olivier Krumbholz, avec une avance de huit buts (19-11, MT), avaient déjà posé huit orteils en demi-finales à la pause.

La muraille Leynaud 

"On a bien commencé en leur posant énormément de problèmes en défense et j'ai eu l'opportunité d'arrêter des ballons, ce qui a permis à l'équipe de se lancer", confiait après coup Amandine Leynaud, auteure d'une prestation remarquable avec 22 arrêts à plus de 50% d'efficacité. Si les Oranje effectuaient un petit rapproché en début de seconde période (21-15, 34ème), l'équipe de France conservait la mainmise sur la rencontre, avec une Laura Flippes au four et au moulin (6 buts). "On a fait un grand match, un grand match défensif, savourait Olivier Krumbholz, le sélectionneur de tous les succès tricolores. Amandine Leynaud a été époustouflante. Malgré quelques erreurs on a aussi fait un match de grande qualité en attaque. L'énergie était de notre côté. C'est de bon augure pour la suite, on a pris de la confiance." L'écart a de nouveau grandi en fin de match pour se figer à +10, un gouffre pour un choc pourtant si équilibré sur le papier. "On savait que c'était une belle équipe et on ne leur a laissé aucun espace", appréciait Béatrice Edwige, la spécialiste de la défense.

Fortes de ce succès autoritaire, les Bleues vont aborder la course à la médaille dans les meilleures dispositions. Mais les Suédoises, elles aussi en roue libre aujourd'hui contre la Corée du sud (39-30), sont redoutables depuis leur arrivée au Japon. Les Bleues s'en étaient rendu compte jeudi dernier mais étaient parvenues à faire match nul (28-28). "J'espère qu'on pourra montrer qu'on a fait des progrès entre le premier et le deuxième match", souhaite simplement Béatrice Edwige, impatiente de pouvoir profiter quelques heures de cette belle qualification avant de "vite se remettre au travail." Pour les filles aussi, les JO continuent ! 

France - Pays-Bas : 32-22 (19-11)
Yoyogi National Stadium, à Tokyo - Huis clos

France 
Gardiennes : Darleux (0 arrêt sur 1) - Leynaud (60’, 22 arrêts sur 43) / Nocandy (1/2) - Coatanea (3/5) - Valentini (1/3) - Pineau (3/6) - C. Lassource (4/4, cap) - Zaadi-Deuna (3/6) - Niakaté (1/2) - Sercien-Ugolin (3/6) - Flippes (6/8) - Edwige - Foppa (5/7) - Nze-Minko (2/3) - Exclusions temporaires : Flippes
Entraîneur : Olivier Krumbholz

Pays-Bas
Gardiennes : Duijndam (9 arrêts sur 26) - Wester (4 arrêts sur 18)  / Van der Heijden (0/4) - Bont 2/3) - Abbingh (1/4) - Snelder (1/2) - Van Wetering (3/3) - Groot (3/7) - Dulfer (0/3) - Freriks (3/4) - Smits (2/9) - Smeets (0/1) - Malestein (5/7) - Housheer (2/5) - Exclusions temporaires : Bont (2) - Snelder (2)
Entraîneur : Emmanuel Mayonnade

Quarts de finale (heure française, pour l'heure locale il faut ajouter +7h)
Monténégro - Russie 26-32
Norvège - Hongrie 26-22
Suède - Corée du sud 39-30
France - Pays-Bas 32-22

Régis Aumont